Jacques Dupuydauby dénonce les magouilles de la présidence togolaise.

2 09 2013

Environ 12 millions d’euros encaissés par le conseiller spécial de Faure Gnassingbé, Charles Debbasch à en croire le PDG de Progosa, jacques Dupuydauby qui a eu à gérer le port autonome de Lomé. Le confrère France info est revenu sur cette puante histoire de mallettes à frics dans un article publié la semaine dernière.

Tous les avertis des feuilletons politico-judiciaires made in Togo, savent les conditions dans lesquelles Jacques Dupuydauby a quitté in extrémis le Togo afin d’échapper aux barbouzes de la dynastie clanique et héréditaire. Des barbouzes qui ont pris le visage de la justice alors que c’est le sommet de l’Etat qui appuyait sur les manettes.

Si le dirigeant portuaire était dans les bonnes grâces de Gnassingbé père qui lui a attribué la gestion de la manutention portuaire de Lomé en 2001, avec Gnassingbé fils c’est la fin de l’idylle après une relation de racket où les  enchères montaient et montaient car Gnassingbé  second en demandait toujours plus au PDG de Progosa. « Nous avons fait l’objet de demandes incessantes et toujours plus importantes », affirme dépiter Monsieur Dupuydauby.

12 millions d’euros, voilà la mirobolante somme qui aurait a été extorqués à cet homme d’affaires. Le conseiller spécial de Monsieur Faure Gnassingbé serait celui qui venait chercher la manne financière. C’était le prix à payer si Monsieur Dupuydauby tient à continuer à exercer ses activités portuaires au Togo. 

En 2008, exaspéré,  il décide de ne plus céder aux appétits gloutons d’un régime gangster. Les ennuis vont donc commencer et coup de chance il quitte le Togo à temps. Il sera  informé plus tard qu’il est visé par une plainte de la présidence togolaise, pour escroquerie, abus de confiance, groupement de malfaiteurs et fraude fiscale.

En 2011, le tribunal de Lomé le condamne à 20 ans de prison malgré son absence du pays. Un mandat d’arrêt international est lancé contre lui dans la foulée.

Jacques Dupuydauby ne cesse de clamer son innocence et soutien être victime d’une machination. L’industriel espagnol qui a relevé appel de cette décision judiciaire compte aller jusqu’au bout de cette tragédie devant d’autres juridictions.

Une chose est sure, depuis l’éviction de Monsieur Dupuydauby du Togo, c’est le tout puissant Vincent Bolloré qui a le monopole de la manutention au port de Lomé, comme c’est le cas d’ailleurs de ceux de la plupart des pays africains notamment francophones. Pour certaines sources, la mainmise française  sur ces ports africains n’est pas l’effet du hasard. Beaucoup estiment que les présidents français font tout pour que Monsieur  Bolloré soit présent partout, gage d’une certaine suprématie de cette France sur l’Afrique et la  preuve de la vitalité de ce deal défavorable aux africains qu’est la France Afrique qui dure et perdure.

Il est vrai que les deux industriels vont de batailles judiciaires en batailles judiciaires et se règlent leur compte, car ils se connaissent depuis de longues dates et ont des contentieux à solder. Mais le Togo n’a jamais fait les choses dans les règles de l’art.

L’Etat dictatorial du Togo a toujours été un instrument de pression contre les faibles. En fonction des humeurs de la clique dirigeante la vie des hommes, et des hommes  d’affaires dans le cas d’espèce peut basculer à tout moment. Une véritable insécurité pour ceux qui comptent investir dans ce petit pays hors la loi.

Voilà, un autre ténébreux dossier qui révèle davantage la réelle nature du régime avec un  climat des affaires des plus malsains en l’absence d’une justice digne de ce nom. Tant que vous n’êtes dans les bonnes grâces de la dictature vous êtes à la merci de toutes les mésaventures.

Le monde des affaires étant fait de reptiles aussi venimeux les uns que les autres, seule une justice indépendante des pesanteurs politiques peut situer l’opinion sur un certain nombre de dossiers. Hélas la justice togolaise reste sous la coupe réglée de la dictature héréditaire qui s’en sert à sa guise comme un instrument de règlements de compte des Forts contre les faibles.

 

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :