Le Premier Ministre togolais, Ahumey Zunu dans ses prêchi prêcha devant le parlement.

22 09 2013

Dans le traditionnel discours programme devant l’Assemblée Nationale tel que prévu dans la constitution togolaise, le Premier Ministre togolais Arthème Ahumey Zunu et ses ministres ont sacrifié à l’obligation constitutionnelle en présentant avec son nouveau gouvernement son discours programme. Comme de coutume et conformément aux habitudes du régime, rien de nouveau sous le soleil des Gnassingbé. Le même discours, le même chapelet de bonnes intentions bref une séance de prêchi prêcha qui n’aura aucune incidence sur le quotidien désespéré des togolais de plus en plus confrontés à une dictature sournoise et implacable d’un régime héréditaire qui ne sait qu’offrir misère et souffrance à tout un peuple.

Malgré le cinéma qu’il a fait de diviser la poire en deux en reconnaissant les manquements tout en vantant les mérites de son gouvernement précédent et réitérer des promesses qu’il ne peut tenir Monsieur le Premier Ministre en son for intérieur qu’il n’a convaincu ni les députés de l’opposition ni la majorité des togolais.

Le Premier Ministre estime que le gouvernement a fait des gros efforts pour faire face aux difficultés auxquelles le Togo est confronté. Comment fait-il face à ces problèmes quand les travailleurs togolais continuent de réclamer de meilleures de conditions de vie et de travail de même que les étudiants togolais ? Le front social reste latent mais en ébullition. Sans doute ces différents secteurs attendent la mise en place du gouvernement pour relancer les machines de la contestation.

Où sont les gros efforts quand jusqu’à ce jour les auteurs des incendies restent inconnus alors que d’autres personnes qui ressemblent fortement aux pyromanes empochent plus de 600 millions pour démolir le lieu du sinistre et détruire toutes les preuves ?

Ces gros efforts empêchent certainement le Premier Ministre de fixer le peuple togolais sur les auteurs des assassins d’Anselme Sinandaré de Douti Sinanlengue abattus froidement par les forces de sécurité. Il en est de même pour Etienne Yakanou, tué dans les  geôles de la gendarmerie dans cette sordide affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara.

Monsieur le Premier Ministre fait tellement des efforts que les miliciens qui ont sortis machettes et gourdins cloutés a Adéwi en septembre 2012 pour empêcher une manifestation du Collectif Sauvons le Togo (CST), ne sont jamais inquiétés pour ces actes ignobles et répréhensibles au nom de la politique de l’impunité de son mentor et de son gouvernement.

Arthème Ahumey Zunu fait tellement des efforts que son gouvernement est incapable d’appliquer les décisions de la cour de la CEDEAO notamment dans le dossier d’atteinte contre la sureté intérieure de l’état. Idem pour la situation de la plupart des détenus personnels du prince, en occurrence Abass Kaboua, Olivier Amah Poko, Eugène Atigan et beaucoup d’autres anonymes.

Où sont les efforts de Monsieur le Premier Ministre quand la minorité qui pille les richesses du Togo, comme d’ailleurs Faure Gnassingbé lui-même en a conscience, continue sa sale besogne en toute impunité ?

Où sont les gros efforts pendant que la grande majorité des togolais végètent dans la misère la plus effroyable où il lui est difficile de manger à sa faim, d’avoir un toit, de se soigner et de s’éduquer.

 Monsieur le Premier Ministre semble vanter les mérites de la fameuse politique de la césarienne gratuite sans doute qu’il ignore que la césarienne continue de couter les yeux de la tête aux femmes et que cette politique est détournée à d’autres fins et par d’autres réseaux.

Sur les marchés de travaux publics dont Monsieur Ahumey Zunu est très fier, le commun des togolais sait qui exécute Ces marchés et pourquoi ils coûtent de mirobolantes sommes pour un travail bâclé et en deçà des standards requis.

Très facile d’engager des chiffres du genre 110 milliards pour l’éducation alors que les acteurs de ce secteur crient haro ; 20 milliards pour la santé alors que la synergie des travailleurs n’en démord pas.  Sauf que le Premier Ministre togolais a oublier de dire aux togolais combien coûtent les folies princières aux contribuables togolais de même que les missions fantaisistes des apparatchiks  du régime ?

En somme Monsieur le Premier Ministre et son gouvernement n’ont convaincu personne avec un tel programme qu’il est loin d’exécuter. Sa mission principale étant en réalité d’assurer la pérennisation de Faure au pouvoir par un énième holdup  en 2015 comme il vient de réussir la mascarade des législatives qui a permis au parti présidentiel de s’attribuer 62 députés.

Pour l’heure,  le Togo continue sa descente aux enfers avec la clique dirigeante depuis 5 décennies,  malgré les litanies de bonnes intentions signées du « premier des ministres ».

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :