Face à la menace d’une grève du corps enseignant l’Etat togolais reporte la rentrée scolaire d’une semaine.

1 10 2013

Le tout puissant ministre togolais de l’Economie et des  Finances, Adji Otteth Ayassaor à réussi à provoquer l’ire des acteurs de l’éducation qui menacent de rentrer en grève dès la rentrée scolaire. Avec cet arrêté daté du 20 septembre 2013  qui permet désormais aux inspecteurs généraux d’Etat, aux inspecteurs d’Etat de jouir des indemnités de fonction, de logement, et des primes de risque, les enseignants réclament leur part d’indemnités et à raison.

Selon le décret, Les indemnités de fonction sont comprises en 40% et 25% de la solde de base indiciaire. Les indemnités de logement entre 80.000 et 30.000 FCFA et les primes de risque entre 200.000 et 75.000 FCFA.

La réaction des fédérations des syndicats de l’enseignement ne s’est pas fait attendre. Dans une lettre en date du 26 septembre 2013, adressée aux ministères des enseignements primaires et secondaires et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, les enseignants lancent un préavis de grève de 72 heures pour compter du 07 octobre 2013, date initiale de la rentrée scolaire. « Un mot d’ordre reconductible en cas de non satisfaction des  doléances »,  martèlent les syndicats. Lire le reste de cette entrée »