Togo, les dignitaires retiennent leur souffle face la mode, Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et accident de circulation.

3 11 2013

Kwessi-Séléagodji-athème-ahoomey-zunuLe Premier Ministre togolais Arthème Ahumey Zunu,  évacué en France à la suite d’un AVC. Madame Angèle Aguigah, Présidente de la commission électorale, victime elle aussi d’un AVC et un autre accident, celui de la circulation qui  a failli coûter la vie à Dahucu Pere, Président de l’Alliance. Entre accident vasculaire cérébral (AVC) et accident de circulation, les cœurs battent la chamade et beaucoup de personnes dans les sérails du pouvoir doivent retenir leur souffle.

La mode aux accidents en terre togolaise. D’abord celui du patron du gouvernement togolais, est annoncé de source bien informée. Le Premier Ministre, Arthème Ahumey Zunu,  victime d’un AVC. En l’absence d’une annonce officielle l’information fait son petit bon homme de chemin et chacun y va de son commentaire.

Une source proche de la Présidence togolaise nous confirme néanmoins l’évacuation du Premier Ministre togolais pour cause d’Accident Vasculaire Cérébral. Son état reste une préoccupation compte tenu d’autres ennuis de santé qu’il avait et qu’il essayait de gérer au quotidien en plus des charges de Chef du Gouvernement qui constituent en soi pressions et stress dans un pays totalement en décrépitude.

Notre source nous confirme par ailleurs que le traditionnel conseil des ministres n’avait  pas eu lieu mercredi ; en lieu et place,  le numéro Un togolais aurait rencontré individuellement chaque ministre pour « informations et instructions ». Nous n’en savons pas plus sur le contenu de ses instructions souvent « personnelles » du Chef de  l’Etat togolais. Quoi qu’il en soi, le Premier ministre togolais a été récupéré à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle de France, ce matin du 1er novembre 2013 dans une ambulance pour un centre hospitalier où il devrait suivre des soins appropriées.

Nul besoin de rappeler qu’en l’absence des structures sanitaires adéquates au Togo, comme le réclament en vain depuis belle lurette les professionnels de la santé, les autorités togolaises aux moindres maux et en cas de graves maladies ont pour réflexe de se faire soigner à l’extérieur, laissant les togolais à leur triste sort dans des centres de santé ou le coton, l’alcool et autres sont souvent rares.

Un autre cas d’AVC, celui de  Madame Dola Angèle Aguigah, chef d’orchestre de la fraude grandeur nature lors des législatives du 25 juillet dernier. Les informations ont fait état  de son évacuation en terre française mais de nos recoupements il ressort que la présidente de la commission électorale est toujours au Togo. Les indiscrétions soutiennent que Madame Aguigah et certains de ses proches estiment qu’elle est plutôt  victime  d’une attaque spirituelle qui doit être soignée conformément à la tradition. La possibilité d’une évacuation sanitaire en terre française est pour l’instant écartée par les proches de « Madame hold up électoral ». Aux dernières nouvelles,  Madame Aguigah serait aux mains des connaisseurs de la médecine traditionnelle.

D’un accident à un autre, cette fois-ci de circulation,  celui de « l’apprenti chrétien » Dahucu Péré. Celui-là même qui a réussi le mercato politique du siècle, « version fusion dissolution » en faisant fondre son parti l’Alliance dans l’UNIR  de Faure Gnassingbé a eu un grave accident de circulation qui a failli lui couter la vie. Aux dernières informations, il est fort probable que l’ancien Président de l’Assemblée Nationale ne recouvre plus l’usage de ses jambes.

De sources concordantes, les inquiétudes ont envahi le camp du pouvoir où des dignitaires se souviennent subitement des révélations du prophète Esai qui avait soutenu que des personnalités vont mourir à la suite des incendies des marchés de Lomé et de Kara. Pour le prophète, les vrais auteurs sont à chercher ailleurs et non du côté des inculpés que le pouvoir a fabriqués de toutes pièces.

Les dirigeants togolais se rappellent subitement de Dieu  et implore sa miséricorde sur le clan qui régente le Togo dans une dictature sans merci, où les citoyens meurent tous les jours pour non assistance à personne en danger  depuis près d’un demi-siècle.

Que dieu dans son infinie bonté fasse selon sa volonté.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :