Contingents togolais au Mali, les Nations-Unies interpellent Faure Gnassingbé.

9 11 2013

titikpinaIl n’est plus un secret pour personne que des militaires togolais prennent une part active dans ce qu’il est convenu d’appeler « la guerre du Mali » en déployant plusieurs contingents  qui participent aux opérations de la Mission Internationale de Soutien au Mali (MISMA). Après le détournement des vivres par les militaires togolais, voilà le Togo qui fait parler de lui de nouveau. Suite à un accident de circulation d’un des contingents togolais   qui a coûté la vie à un soldat et fait plusieurs blessés les Nations-Unies  demandent des explications aux autorités togolaises  sur les circonstances réelles de cet incident malheureux.

De sources bien informées les Nations-Unies ne cachent pas leur consternation face à la gestion calamiteuse des officiers qui s’engagent au péril de leur vie dans « la guerre du Mali ». En effet, le Togo a saisi l’ONU suite à l’accident de circulation qui a causé pertes en vies humaines et blessés dans les rangs d’un des contingents togolais qui ralliait le Mali par la route  alors que l’ONU a prévu que tous les soldats impliqués dans le conflit malien puisse rejoindre la zone par avions et non par voies terrestres.

Au lieu que le Chef d’Etat Major togolais, le Général Atcha Mohamed Titikpina  qui endosse la responsabilité de ce drame se fasse tout petit pour avoir détourné une bonne partie du pactole  qui rentre dans les préparatifs, le déploiement des troupes, l’ancien ministre de la sécurité a cru bon saisir l’ONU  suite à l’accident pour réclamer des fonds devant servir aux dédommagements des victimes.

L’ONU  sans doute scandalisée par un tel comportement vient d’envoyer une note au numéro Un togolais pour explication tout en précisant qu’elle avait pris des dispositions pour que les soldats rallient le Mali par voie aérienne et non la voie terrestre.  L’ONU voudrait savoir pourquoi le patron de l’armée togolaise et par ricochet les autorités  ont préféré que le contingent voyagent par camions.

Une situation qui n’étonne pas les togolais habitués à voir de ces agissements scandaleux. Ce sont les mêmes comportements qui ont couté la vie aux togolais à Cabinda, alors même que l’équipe nationale de football et tout le staff technique devraient prendre l’avion. Les autorités togolaises avides de détournements de fonds ont préféré que les éperviers et leur suite prennent la route et ce qui devrait arriver arriva. Passons.

Suite à cette note onusienne qui mettrait en colère Faure Gnassingbé, selon nos recoupements, les rapports entre le Général milliardaire qui a construit sa demeure avec ascenseur dans son village et le Chef de l’Etat togolais auraient pris un coup.

Les indiscrétions soutiennent qu’à la suite de la note le Chef de l’Etat togolais a discuté avec le Général et lui a notifié la lettre de l’ONU et ce qu’il compte en donner comme réponse. Faure Gnassingbé n’aurait pas manqué de dire au Général  Titikpina  qu’il est au courant des surfacturations qu’il organise lors des concours de recrutement dans l’armée et Faure Gnassingbé de  demander pourquoi « Monsieur le Général » refuse de travailler avec son cabinet sur ces dossiers épineux ? L’ancien ministre de la sécurité de rétorquer « qu’il ne peut collaborer avec un Colonel lui un Général ».

Pour ceux qui connaissent Faure Gnassingbé, ils savent qu’il n’est pas bavard, il n’a donc pas trop prolongé cette discussion visiblement de sourds mais sa réaction ne s’est pas fait pas attendre. Tous les éléments jugés à tort ou à raison proches du tout puissant Général  ont été sortis de la garde rapprochée du Président togolais.

On dirait que la roue de l’histoire tourne vraiment. Qui l’eut cru que ce Général tomberait un jour en disgrâce aux yeux du plus « Faure » des togolais ? Les Pascal Bodjona et Kpatcha Gnassingbé sont en tout cas des exemples vivants ? L’univers du clan n’est pas aussi serein  qu’on pourrait le penser.

Une accusation de coup d’état contre ce Général ne serait pas une surprise dans un Togo de tous les scénarii. C’est décidemment la honte mondial, ce petit pays où tout est détourné et où tout le monde qui a une parcelle du pouvoir veut s’en mettre plein la poche.

Après le scandale des moustiquaires détournées par Charles Kondi Agba et sa suite, nous voilà de nouveau interpellés par les Nations-Unies pour avoir fait voyager nos soldats par la route au lieu de leur faire prendre l’avion.

La honte !!!

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :