Incendies criminels des marchés, le Collectif Sauvons le Togo accuse les apparatchiks du régime de Faure Gnassingbé.

12 11 2013

Incendie-grand-marché-de-LoméLe Collectif Sauvons le Togo (CST) accuse huit (08) pontes du pouvoir, civils et militaires,  comme étant les auteurs des incendies des marchés de Kara et de Lomé dans un rapport de 19 pages rendu public ce lundi 11 novembre 2013 à Lomé. La publication du rapport du Collectif dont la plupart des responsables et militants ont été inculpés, intervient  dix (10) mois après les incendies des marchés de Lomé et de Kara avec leurs lots d’inculpations, d’arrestations et de décès. Retour sur les grandes articulations de ce rapport de 19 pages qui vient de mettre sans doute dans l’embarras le pouvoir et la justice aux ordres surtout que cette dernière a interdit aux « inculpés » de se prononcer sur le sujet. Mieux que de se prononcer les voilà avec un rapport accablant qui accuse nommément  certains barons du pouvoir en place.

Ingrid Awadé la Directrice Générale des Impôts, le Colonel Félix Kadanga,  le Lieutenant Colonel Yotroféi Massina de l’Agence Nationale pour les renseignements (ANR), Raoul Kpatcha Bassayi de Centro, le Général Mohamed Atcha Titipkina, Chef d’Etat Major des Forces Armées Togolaises, le Colonel Bawoubadi Didier Bakali, Préfet de Kara, Kogoé Sylvère Akrimah Directeur Général (DG) de la Société Aéroportuaire de Lomé Tokoin (SALT),et l’officier de police Kpemissi sont selon le CST les instigateurs des incendies qui ont ravagé la vie des commerçantes et commerçants des marchés de Lomé et de Kara.

Le CST estime similaire le mode opératoire des incendies des marchés et celui du Goethe Institute en avril 2005. Des incendies du centre culturel allemand qui ont été planifiés et exécutés par le Colonel Kadanga rappelle le rapport. Lire le reste de cette entrée »