Le Chef de l’Etat togolais a déjà un boulevard qui porte son nom.

13 11 2013

BD« Boulevard Faure Gnassingbé », dans le quartier Avédji en banlieue nord de Lomé non loin de l’agence de micro finance WAGES. Le numéro Un togolais pense déjà marquer le temps et les mémoires en collant son nom à une rue de la capitale. Comme les togolais le savent la plupart du peu de monuments ou rues portent déjà en grande partie le nom de Gnassingbé premier, celui là même qui a régné sur le petit Togo sans partage 38 ans durant.

L’information n’est pas étonnante ni anodine quoique surprenante. Nous estimons qu’elle doit être sue du togolais lambda. Une information découverte de façon fortuite au détour d’une conversation en famille, certains togolais ont voulu savoir à quoi ressemblait la petite capitale togolaise sur la toile.

Un petit tour dans Google Maps et quatre de nos compatriotes  découvrent que le jeune monarque à déjà un boulevard en son nom. Quoi de plus normal diraient ses fans.

Mais c’est toujours mieux de rester dans la mémoire collective  quand ce sont d’autres citoyens qui pensent à immortaliser les personnalités qui ont marqué la vie de la nation, comme d’ailleurs le fils du père l’a faite pour le père de l’indépendance en labellisant le  CHU de Lomé, CHU Sylvanus Olympio. Certains togolais ont ouvert  un débat en son temps sur le pourquoi attribué le nom d’un mouroir à l’artisan de l’indépendance,  l’Ablodé ?  L’objet de cet article n’est pas de rouvrir ce débat mais de soumettre aux lecteurs la manière dont les choses se font sous  Gnassingbé 1er et 2, comme si d’autres togolais ne méritent pas de figurer au panthéon de la mémoire de la nation.  

Les togolais sont habitués aux scénarii qui ont constitué à la falsification de l’histoire de tout un peuple par un seul clan. Ce qui est un crime sous d’autres cieux.

« Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple,  car un peuple sans histoire est un monde sans âme », ressasse à raison et à longueur d’émissions le confrère Alain Foka de Radio France Internationale (RFI), et pourtant les tenants du pouvoir ont fait feu de tout bois pour enlever l’âme du peuple togolais. N’eût été la vigilance de certains togolais à l’instar du feu politologue Atsutsè Agbobli, Godwin Teteh, Claude Améganvi pour ne citer que ceux là, les togolais connaitraient et croiraient en une version falsifiée et tronquée de leur histoire.

Cette information que tout le monde peut voir sur Google n’est pas tombée du ciel, seules les autorités du pays ont le droit de les communiquer à ce moteur de recherches qui ne fait que l’intégrer comme tel.

Au nom du fils et du père, au Togo tout est Gnassingbé et tout est dédié aux Gnassingbé, tout est fait pour dire aux autres tant pis pour vous  qui ne portez pas ce patronyme. Comme si en porter est une fierté. Passons.

Camp Gnassingbé Eyadema, boulevard Eyadema, musée Eyadema, fondation Eyadema, aéroport Gnassingbé Eyadema, les timbres fiscaux à l’effigie Gnassingbé Eyadema etc.   

Sous l’ère du fils comme du père tout doit porter le patronyme du clan qui régente le pays.

Sans oublier que le père  a gratifié aussi les amis de la dictature et de la France Afrique. Nous préférons taire ici le nom de ces personnalités françaises et autres qui nomment nos avenues et boulevards.

Notre découverte nous a permis de savoir, sans doute avec plus d’unanimité que le footballeur togolais Shéyi Adebayor doit avoir une rue en son nom de même que le kayakiste benjamin Boukpeti. Deux figures qui portent positivement le nom du Togo à l’international.  La preuve que des  citoyens togolais qui méritent d’être honorés par la nation grâce à leurs inlassables efforts de porter hauts le drapeau du pays sont légions et ne devraient se retrouver forcément du côté de la minorité qui régente, s’accapare des richesses du pays et qui a contre tout bon sens  le droit de vie et de mort sur tous les autres.

Le constat est que plusieurs  dictateurs de leur vivant ont la manie de baptiser tout en leur nom. Par contre les grands hommes qui ont marqué  leur temps et laissé un parcours exemplaire à la postérité, ne sont préoccupés par ces artifices et  ont toujours laissé le soin à la nation de leur rendre de dignes hommages.  

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :