Le Procureur Général près de la cour d’appel de Lomé, en flagrant délit de mensonge.

28 12 2013

Reçu ce 27 décembre 2013 sur la radio privée Victoire Fm, Garba Kodjo, Procureur Général près de la cour d’appel de Lomé a confirmé que la justice togolaise est devenue une véritable serpillère pour les plus « Faure » de la République qui manipulent les juges à leur guise. Sur les dossiers Pascal Bodjona, Kpatcha Gnassingbé, celui des incendies et le rapport du HCDH, Monsieur le Procureur Général au lieu de convaincre l’opinion nationale qui mérite d’être rassurée et éclairée sur les agissements anormaux de la justice togolaise, est allé de divagations en divagations et confirme ainsi que la justice togolaise est vraiment malade  des ses propres acteurs et des Goliaths de la République qui la manipulent à loisir.

Sur le rapport du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), Monsieur le Procureur conformément aux habitudes de la maison a semblé balayer d’un revers de la main le camouflet qu’a infligé le service onusien  à l’administration togolaise. « C’est quoi violer les droits du citoyen »?, s’est il exclamé pompeusement avant d’ajouter que la justice que ça soit au Togo ou ailleurs n’est jamais l’enfant chéri. Alors que la situation de la justice reste préoccupante et que Madame Navi Pillay, la Haute Commissaire aux droits de l’homme appelle aux états généraux de la justice togolaise, les premiers acteurs qui devraient se sentir interpellés sont toujours dans la banalisation de la catastrophe judiciaire qui a le vent en poupe Lire la suite »





Togo, le Chef d’Etat major des forces armées togolaises dans un placard bien gardé.

27 12 2013

titikpinaIl y a quelques semaines nous révélions que les Nations Unies ont interpellé le Chef de l’Etat togolais sur le dossier des contingents togolais au Mali qui ont été victimes d’un accident de la circulation pour avoir  rallié ce pays par la route au nom du tout puissant Chef d’état major du Togo au lieu de le faire par avions. A ce jour on ne sait ce que le numéro un togolais a pu répondre à l’instance onusienne mais une chose est sure, depuis cette saisine les rapports entre Faure Gnassingbé et le Général Atcha Mohamed Titikpina auraient pris un sacré coup.

De sources proches de la grande muette, le « Général Titi » comme la presse l’a surnommé serait dans un placard bien gardé depuis le 24 décembre 2013, il aurait passé le réveillon avec une certaine surveillance hors série.

Il a été aperçu à la cérémonie d’allégeance des Forces Armées Togolaises au Chef de l’Etat le 18 décembre dernier, mais chose assez curieuse c’est le Colonel Kouma Biténéwé du cabinet militaire du Chef de l’Etat togolais qui aurait conduit la délégation au détriment du chef d’Etat Major. Il se susurre que malgré certains remaniements qui ont été faits à la suite de la saisine de l’ONU au sein de la garde présidentielle, 2014 connaîtra d’autres jeux de chaises musicales pour la sécurité du prince.

De sources concordantes, le « Grand Titi », ne serait pas loin d’être mis sur le banc des accusés pour un certain complot d’atteinte contre la sureté intérieure de l’état. Aux dernières nouvelles,  il lui est reproché la commande des armes sans l’aval de la grande hiérarchie militaire.

Il est vrai aussi que ce Général indétrônable et dans les bonnes grâces du prince il y a encore quelques semaines devrait être à la retraite depuis. Une situation qu’il a essayé de contourner grâce à ses relations avec le prince et certains milieux qui sont le centre névralgique du pouvoir togolais. La roue  à visiblement vite tourné pour ce Général cité également dans le rapport onusien sur les massacres de 2005 qui ont porté Gnassingbé 2 au trône.

Les togolais se rappellent sans doute de son intrusion militaire et intempestive au cours du procès Kpatcha Gnassingbé, ironie du sort dans un dossier de complot contre la sûreté intérieure de l’Etat, où il a obligé toute une justice à s’aplatir devant les galons de la hiérarchie militaire.

En terminant cet article nous apprenons que le Colonel Félix Katanga, serait nommé  Chef d’Etat Major des Forces Armées Togolaises. Toute chose qui confirme les informations qui font état de la possible mis au placard  du grand Titikpina qui se croyait intouchable il y a encore quelques mois tout simplement parce que dans les bonnes grâces du prince de Gnassingbé land. Sacré Togo.

 





Navi Pillay, la Haute Commissaire aux droits de l’homme appelle aux états généraux de la justice togolaise.

23 12 2013

Suite au rapport du Haut Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme- Togo, (HCDH-Togo) sur le respect et la mise en œuvre des droits de l’homme dans l’administration de la justice, la Haute Commissaire Navi Pillay n’a pas hésité à réagir par voie de presse et appeler à un plus grand respect des droits de l’homme dans l’administration judiciaire au Togo et appeler dans un bref délai aux états généraux de la justice togolaise.

imagesLe HCDH Togo, grâce à ce rapport redore ainsi un temps soi peu son blason terni. Un rapport qui pour une fois relève les carences d’une administration judiciaire inféodée au pouvoir exécutif.  Depuis son installation après les massacres de 2005 qui ont porté Faure Gnassingbé au pouvoir le HCDH  a toujours donné l’impression de soutenir les dérives totalitaires et les violations massives des droits humains, alors même que les Nations-Unies ont installé ce bureau au Togo pour prévenir de telles tragédies et veiller au respect des droits humains. Il a fallu près de 7 ans après son installation qu’il fasse enfin un rapport objectif qui a l’assentiment de l’opinion nationale togolaise. Lire la suite »





Togo, le vol par le budget, la gabegie confirmée au sommet de l’Etat.

19 12 2013

Le projet de budget exercice 2014 est en étude depuis plusieurs jours déjà à l’Assemblée Nationale par la commission des finances.  La proposition du  budget 2014 ne devrait pas être une information placée secret défense et pourtant tout est mis en œuvre pour que ce projet de budget ne soit accessible à l’opinion qui en a pleinement le droit. Cette proposition de budget est soumise tardivement par ce qui reste du gouvernement qui fonctionne depuis en service minimum. Un budget 2014 qui  est un scandale à tout point de vue car elle consacre le vol à ciel ouvert du pays par la minorité dirigeante.

Dans les grandes lignes de cette proposition de budget il faut constater que la Présidence va engloutir pas mal de milliards aux pauvres togolais. Pour preuve, le  Président de la République va consommer près d’un milliard trois cent millions en électricité, soit plus de cent millions de consommation mensuelle. Un vrai scandale au sommet de l’état. Lire la suite »





Le plus Faure des togolais est plutôt italien.

17 12 2013

1470355_494892800625259_1496873871_nLes images du numéro un togolais en fiesta en Italie font le buzz sur la toile en ce moment. Il n’est un secret pour aucun togolais que Faure Gnassingbé est plus en Italie que dans son pays le Togo. Images à l’appui cette fois-ci nul ne peut nier que le « Berlusconi togolais » se la coule douce en terre italienne, bien sapé, dans l’air du temps, en smoking,  l’air juvénile et hébété à la fois dans des théâtres mondains, l’un des plus célèbres en terre italienne la scala. Ce n’est donc pas de l’imagination fertile de la presse taxée de critique à l’endroit du prince togolais que sort cette information maintenant avérée que le Chef de l’Etat togolais est en terre italienne très souvent pour s’offrir une vie de sultan pendant que son peuple broie la misère noire. Lire la suite »





Togo, Pascal Bodjona et Faure Gnassingbé, du « je t’aime moi non plus ».

13 12 2013

PASCAL-bodjona-11-aout-2012L’un donnerait tout pour reconquérir l’autre, l’autre visiblement n’en veut plus du gâteau empoisonné. Ce refus de renouer avec son ex compagnon lui vaut une persécution judiciaire qui n’en finit pas. Tant que le plus « Faure » des togolais, qui a toutes les institutions dans ses souliers  n’aura pas ce qu’il voudra il n’en démordra pas. Les derniers rebondissements dans ce dossier d’escroquerie  le prouvent à loisir. A ce stade aucun togolais fut-il intellectuel n’a plus aucune compréhension juridique de cette affaire. Une véritable bouillabaisse que seuls les charlatans togolais du droit maîtrisent encore, car eux seuls savent comment satisfaire les caprices des maîtres du Togo. Lire la suite »





Il y a quarante ans disparaissait Bella Bellow, une mort à élucider.

11 12 2013

Le 10 décembre 1973, l’artiste togolaise de la chanson, star mondialement connue, Georgette Afiavi Bella Bellow trouvait la mort dans un accident de circulation à seulement 27 ans. 40 ans après cette tragique disparition les togolais ont le droit de savoir tout sur sa mort. Est-ce un simple accident de circulation ? Un complot déguisé en accident ? Quels étaient les rapports de la diva adulée partout où elle a presté avec le régime de Gnassingbé Eyadema ? Cet article tout en lui rendant hommage pose un certain nombre d’interrogations sur les circonstances réelles de la mort de Bella la belle.

De même père avec l’autre diva togolaise,  Bellow Rafiatou, alias Fifi Rafiatou, Bella Bellow, ainée d’une famille de sept 07 enfants  vit le jour en janvier 1945 à Tsévié. Elle a fait une partie de sa scolarité notamment primaire et secondaire à Lomé avant d’aller à Abidjan en côte d’ivoire pour des cours de secrétariat. Parallèlement elle a  suivi des cours de solfège à l’Institut des Arts. Elle prestait déjà au cours des récitals et autres manifestations. Lire la suite »