Même avec une majorité taillée sur mesure au parlement, le pouvoir togolais a peur des élections locales.

6 01 2014

Il est paradoxal de remporter les législatives du 25 juillet 2013 à la manière togolaise comme de coutume avec la palme d’or en fraudes électorales grandeur nature comme savent le faire Gnassingbé 1er et 2 et manifester une peur bleue quand à l’organisation des élections locales. La tradition électorale au Togo depuis 1990, l’année du début des soubresauts démocratiques, le Togo  n’a jamais connu de scrutins transparents. En près de 24 ans de lutte pour l’avènement de la démocratie, c’est le seul et même parti au pouvoir depuis bientôt un demi siècle qui gagne les élections. A croire que le peuple  togolais est assez fou pour voter pour ceux qui l’oppriment à chaque mascarade électorale. Aux dernières législatives encore c’est le parti de Gnassingbé fils qui s’octroie 62 sièges sur 91 partageant le reste à l’opposition selon ses humeurs. Lire le reste de cette entrée »