Faure Gnassingbé en campagne pour 2015 avec le lancement du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI).

27 01 2014

TOGO-ELECTION_0Le fils du père a encore sorti un machin des laboratoires UNIR, Fonds National de la Finance Inclusive, une autre machine à des fins de propagande pour consacrer la tradition de holdup électoral dont le Togo à la palme d’or. Un peu comme le ministère du développement à la base que chapeaute l’autre maman de la république, dame Victoire Tomégah Dogbe, qui est un autre machin de campagne à tout moment, cette trouvaille de fonds ne vise qu’à consacrer le phénomène des achats de conscience et du règne illimité du fils du père. Ce n’est d’ailleurs pour rien que c’est dame Dogbé qui est au centre de cette initiative qui a vu tout le gotha de la minorité qui pille le pays à l’occasion de son lancement. Faure Gnassingbé qui sort rarement de sa tanière s’est déplacé en personne  à Kara à  l’occasion de cette invention de bluff labellisée  Fonds National de la Finance Inclusive.

Le seul objectif du fils d’Etienne Eyadema, en se livrant à ce cirque et à un joute oratoire  ironique,  rempiler contre tout bon sens en 2015 alors même qu’il va boucler deux mandats à la tête du Togo  avec un bilan pas loin de zéro. Le bon sens démocratique voudrait que sur le principe, après deux mandats que le président puisse quitter ses fonctions tête haute et en toute dignité. Malheureusement ce langage relève du charabia pour la clique dirigeante qui estime que démocratie doit rimer avec pouvoir éternel et pouvoir dynastique. Lire le reste de cette entrée »