Togo, Il ya 09 ans, la catastrophe nationale.

5 02 2014

images« Le Togo vient d’être frappé par un grand malheur. Il s’agit d’une véritable catastrophe nationale ».  S’est fendu ce 05 février 2005 le Premier Ministre d’alors Koffi Sama, qui annonçait  le décès du timonier national.  Celui là même qui a régné sur le Togo presque 4 décennies durant sans partage dans une dictature implacable. Il a usé de tout pour se pérenniser au pouvoir et mourir au trône. Tout puissant qu’il était se prenant pour un demi-dieu, il s’en était allé ce 5 février 2005, il n’a pu défier la volonté du créateur de tout.  

Un décès énigmatique

Neuf ans après la fameuse catastrophe nationale, il est impossible au togolais ordinaire de pouvoir dire de quoi est mort Etienne Eyadema. La version officielle parle de crise cardiaque. « Le général Gnassingbé Eyadema est mort, frappé par une crise cardiaque qui lui aurait été fatale lors de son évacuation vers l’Europe, précise un communiqué lu à la radio nationale et qui situe le décès dans la matinée du samedi 5 février 2005.

Mais en l’absence de l’exposition de la dépouille du dictateur togolais, comme cela se fait dans tous les pays normaux  les togolais se livrent à plusieurs commentaire sur cette mystérieuse disparition. Le président Houphouët Boigny de la Côte d’Ivoire, récemment Nelson Mandela et à côté du Togo, Atta Mills du Ghana, tous ces présidents décédés ont eu droit à des hommages de leur nation respective avec la présence effective de leur  dépouille. 

Même au Togo, la dépouille du président Sylvanus Olympio a été exposée à Agoè au Bénin.  Malgré que ses assassins ont tout fait pour faire disparaître son corps. Les togolais ont pu voir des clichés du président Olympio sur son lit de mort. Plus importants, la  véritable cause de ce décès est connue et mentionnée dans le journal officiel du pays. Ainsi le père de l’indépendance du Togo est mort par balles. Les causes du décès du président Nicolas Grunitzky aussi est connue. Il est décédé dans un accident de la circulation.

De quoi est –il mort au juste le Général Eyadema ? Pourquoi sa dépouille na pas été exposée pour que les togolais s’en convainquent et fassent définitivement le deuil de ce monsieur  qui a traumatisé une bonne partie du peuple.

Le doute continue de planer sur le  décès de Gnassingbé 1er. Pour certains citoyens, le vieux baobab serait en vie et pourrait réapparaître un de ces quatre. Une version invraisemblable, pour d’autres il serait brûlé par de l’eau chaude ce qui a rendu impossible l’exposition du corps. Pour d’autres encore il serait foudroyé par une mort violente qui a rendu méconnaissable la dépouille.

Son fils qui l’a succédé dans des conditions sanglantes en perpétrant un crime imprescriptible a le devoir en tant que Chef d’Etat de dire au peuple de quoi est mort son président de père.

Il est inconcevable que des zones puissent continuer à entourer cette disparition neuf ans après.

Neuf ans après le Togo est toujours malade de ses dirigeants de fait

Force est de constater que neuf ans après ce décès qui devrait marquer un renouveau dans l’évolution socio politique du pays, le Togo ne sait aussi jamais mal porter. Si sous le père la dictature était féroce, sous le fils elle est sournoise avec des effets dévastateurs. Pour certains observateurs le père était  mieux que le fils.

L’alternance tant rêvée  par le peuple, semble s’éloigner au fils des ans. Le fils n’est surtout pas prêt à des élections démocratiques avec des règles de jeu claires et quitter le pouvoir  s’il venait à être battu. La préoccupation du numéro un togolais c’est perpétuer la tradition de braquage électoral. Avec à la clé le même faux vainqueur, l’éternel  candidat du parti au pouvoir.  

Le Togo sous Gnassingbé 2

Neuf ans après,  le Togo continue sa traversée du désert à la merci d’un pouvoir  qui dit niet à la démocratie.

Sous Faure Gnassingbé c’est la violation systématique des droits de l’homme et une politique axée sur la torture et la détention arbitraire.  En la matière Faure aura innover dans le montage des histoires des plus irréalistes qu’iniques dans le seul but d’embastiller certains de ses amis ou  frères d’hier sans oublier les adversaires politiques de l’opposition. Kpatcha Gnassingbé, Pascal Bodjona, Bertin Agba, Essolizam Gnassingbé, Casimir Dontema, Jean Sassou, Olivier Amah, Abass Kaboua, le Colonel Atti, le Capitaine Bagoubadi Gnassingbé, le journaliste Eugène Attigan, ses victimes sont nombreuses.

Sous Faure Gnassingbé c’est le pillage systématique des ressources avec de jeunes milliardaires qui sortent de terre comme de champignons, « les nouveaux riches sous le prince », est l’appellation que leur confère une certaine presse. Gnassingbé 2 lui-même l’a reconnu dans un discours où il soutien que seulement une minorité s’accapare des richesses du pays sans ouvrir d’informations judiciaires contre cette minorité et sans préciser à ses compatriotes la place qui lui revient, lui-même dans ce triste tableau.

Sous Faure c’est aussi et surtout l’impunité pour les criminels et des traitements cruels inhumains ou dégradants pour les plus faibles.

Depuis neuf ans que Gnassingbé père est parti, le Togo reste celui de la corruption, de la gabegie, du clientélisme. Les maux sous le père existent toujours et se sont aggravés sous le fils alors même que ce dernier a souligné qu’il est différent de son père, dans la formule, « lui c’est lui moi c’est moi », il n’en est rien.  

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :