Un trophée de la paix pour un anti démocrate.

14 04 2014

faure_gnassingbeLa fondation de « l’éternel » président de la CAF, Issa Hayatou, décerne à Faure Gnassingbé le trophée de la paix pour « ses actions en faveur de la paix ». Une distinction qui devrait faire sourire la majorité des togolais qui subissent les mains nues, par la force des armes, la gestion familiale, clanique et dynastique de près d’un demi siècle des Gnassingbé qui ont fait du Togo leur champ de blé. Une gestion calamiteuse qu’incarne depuis presque une décennie, Faure Gnassingbé venu au pouvoir à la faveur d’un coup d’état institutionnel, constitutionnel et électoral, soldé par un génocide qui ne dit pas son nom. Faure Gnassingbé homme de paix, comme son feu père qui s’arrogeait ces qualificatifs assortis souvent des distinctions honorifiques de tout genre, tout en dirigeant le Togo dans une dictature féroce? L’Afrique doit cesser de faire la promotion de l’immoralité et de la médiocrité.
« Le choix a été porté sur le président Faure Gnassingbé pour ses actions en faveur de la paix au Togo, dans la sous-région et en Afrique », a dardé le président de cette fondation Anoi Niniba. Avant d’ajouter, « Le président Faure Gnassingbé a également initié plusieurs actions dont le dialogue avec l’opposition togolaise, la liberté d’expression au Togo. Ce sont des faits qui ont poussé ces africains à porter leur choix sur le président de la République togolaise. Toutes ces actions menées par Faure Gnassingbé ont été bénéfiques à la sous-région et à l’Afrique ».
L’objet de cet article n’est pas de s’appesantir sur « Faure l’africain », qui est ni plus ni moins membre à part entière du club des mal élus, le syndicat des chefs d’états dont la plupart sont venus au pouvoir dans des conditions scandaleuses et anti démocratiques. Qu’un de ces chefs d’états soit primé ne doit être l’objet d’une grande réaction malgré le choc que ça fait de voir élever des personnes qui s’inscrivent aux antipodes des normes démocratiques.
Par contre, « Faure le togolais » mérite une attention. Est-il réellement un homme de paix de par ses actes, sa gestion, est il perçu comme un dirigeant modèle épris de paix par ses gouvernés?
Le premier hic, dans le parcours de Gnassingbé 2, son accession sanglante au pouvoir. Mais après le génocide le fils du père avait tous les moyens pour engager le Togo sur la voie de la démocratie et de cette paix tant chantée, mais a préféré la continuité dans la dictature à l’innovation.
Faure Gnassingbé qui a pris la dangereuse option d’ériger l’impunité en mode de gouvernance, de violer de façon récurrente les droits élémentaires des citoyens, d’inféoder à l’exécutif la justice à des fins de règlements de comptes, de soutenir la minorité qui pille le pays malgré que Faure lui-même a reconnu dans un discours que seule une poignée de togolais jouissent des richesses du pays. Le nouveau gagnant de ce trophée de la paix fait le choix de se pérenniser au pouvoir contre les valeurs universelles et ce malgré, malgré le choix de l’alternance fait par le peuple togolais à travers plusieurs élections malheureusement tripatouillées. De toute évidence, les togolais aspirent à voir d’autres citoyens aux commandes du pays après 50 ans de règne d’une seule famille.
Comment remplir les critères anti paix et bénéficié d’un trophée de la paix ? Sans doute une blague d’un mauvais goût pour caresser de piètres dirigeants dans le sens du poil. A moins que pour bénéficier de ce trophée contrairement aux autres distinctions comme celle du prix Nobel de la paix il faut plutôt remplir les conditions d’un mauvais dirigeant et champion en coups de force de tout genre mettant en péril la paix.
Pour se voir décerné par exemple le prix Nobel de la paix l’une des plus hautes distinctions de l’humanité il faudrait s’engager pour la promotion, la protection des droits humains, l’aide humanitaire et la liberté entre autres.
Pendant que certains dirigeants font vraiment l’effort de mériter les trophées de paix, d’autres sont dignes d’avoir celui de la guerre car faire sa propre volonté et non celle des gouvernés c’est faire le lit aux violences et guerres plutôt qu’à la paix.
Vivement que ce trophée inspire Gnassingbé 2 à s’engager sur la voie de la raison en respectant les aspirations du peuple togolais, seul gage d’une paix durable.
Créée en 2009 La Fondation Issa Hayatou qui a pour objectif notamment d’aider les jeunes africains à s’épanouir par la pratique du football devrait se consacrer à cette jeunesse éprise du sport roi plutôt qu’à décerner des trophées à tout va à des dirigeants souvent illégitimes qui ne font pas l’unanimité aux yeux de leur peuple.

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :