Entretien avec Farida Nabourema, l’auteur du livre la pression de l’oppression.

23 04 2014

« Mon livre encourage justement les gens à vaincre la mauvaise peur et à embrasser ce que j’appellerais une peur saine et légitime ».

photo.php
La pression de l’oppression aborde des sujets sur les causes, manifestations et conséquences de l’oppression. Farida Nabourema à travers treize (13) essais, est un appel à s’opposer à l’oppression. Ecrit dans un langage accessible, la pression de l’oppression met un accent sur les stéréotypes dans les domaines de l’engagement et de l’activisme politique. Paru aux éditions RiovaS, le livre a été publié à Washington DC, le 31 Janvier 2014. Il est disponible sur, Amazon France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Unis, Etats-Unis.

Contactée, l’auteur, Farida Nabourema a bien voulu répondre à quelques unes de nos interrogations.
Pourquoi la pression de l’oppression?
La pression de l’oppression parce que c’est un livre qui parle de l’oppression des peuples et qui met la pression sur les opprimés pour que ceux-ci se libèrent du joug de leurs oppresseurs.
Votre engagement contre la féroce dictature incarnée par Faure Gnassingbé est connu, faites-vous l’objet de menaces? Avez-vous peur pour votre vie quand on sait le degré de nuisance de ce régime qu’on soit au Togo ou ailleurs?
Oui les menaces venant des sbires du régime et même de certains responsables sont choses courantes. Un peu moins ces derniers mois mais elles pleuvaient l’an dernier surtout après l’entretien que j’avais eu avec une chaîne locale à New York Sahara TV. Le régime n’a pas apprécié les éloges que je lui ai faits sur sa tyrannie et sa mauvaise gestion du Togo. Comme je l’ai souvent dit, je n’ai pas peur de me faire tuer par le régime mais j’ai peur de mourir de peur comme les milliers de Togolais qui sont tués par le silence de leur indifférence vis-à-vis de la paupérisation de notre cher pays le Togo. Mon livre encourage justement les gens à vaincre la mauvaise peur et à embrasser ce que j’appellerais une peur saine et légitime. La peur saine et légitime est celle qui inquiète le parent incapable d’assurer l’avenir de ses enfants ; celle qui révolte le jeune étudiant incapable de terminer ses études ou de faire usage de ses diplômes ; celle qui exaspère un peuple fatigué de vivre misérablement quand ses dirigeants s’offrent le luxe de soigner leur chiens en Europe et de climatiser leurs garages et salles de bain. Cette peur saine et légitime diffère de la peur malsaine et humiliante qui anime bon nombre de togolais et leur fait garder le silence devant les injustices et les inégalités au sein de notre société.
Pour ceux qui n’ont pas encore l’œuvre, la passion de l’oppression quel résumé peux-tu en faire?
La Pression de L’Oppression est une collection de mini-essais qui portent sur différents sujets à savoir l’éducation, la culture, la religion, l’économie, les droits humains, les inégalités sociales, l’histoire et j’en passe. C’est un cri de révolte qui incite ceux à qui la peur malsaine et humiliante a arraché tout esprit critique au point où ils sont incapables de voir l’arnaque dont ils sont victimes de la part de leurs dirigeants et de certaines institutions internationales qui les exploitent et les empêchent de jouir de leur liberté.
Avez vous foi que le Togo sera libéré un jour du pouvoir oppresseur et cinquantenaire?
Absolument ! C’est un devoir pour moi de croire en la libération du Togo parce que ne pas y croire signifie condamner les générations à venir à vivre encore plus mal que nous. Il y a trente ans, nos parents obtenaient des repas gratuitsà l’Université, nombreux étaient des boursiers et toutes leurs études ont été prises en charge par l’état. La plus part d’entre eux ont trouvé de l’emploi et ils vivaient décemment même pour ceux qui n’étaient pas riches. Mais aujourd’hui, quand dans d’autres pays les gens progressent, au Togo nous mangeons moins bien que nos parents il y a trente ans. Ce qu’un fonctionnaire pouvait s’offrir avec son salaire en 1980, celui de 2014 ne peut pas se l’offrir avec les mêmes compétences. Ceci étant, si rien n’est fait, dans 30 ans, nos descendants seront si misérables qu’ils maudiront leur jour de naissance. Je ne peux donc pas me permettre d’être pessimiste et même si tout le monde me démontre par A+B que le Togo ne changera pas, je lutterai et je ferai tout pour que ce A devienne un C et que ce B devienne un A afin qu’il change, peu importe ce que cela me coutera. Le Togo doit changer et il changera et si cela nécessiterait que les poules aient les dents ; je leur trouverai ces dents.

Comment se procurer la pression de l’oppression?
La pression de l’Oppression sera disponible à Lomé en Mai, au plus tard Juin car les stocks sont présentement en transit vers l’Afrique. Cependant ceux qui vivent en Europe et en Amérique du Nord peuvent se le procurer sur Amazon.
Comment les togolais ont accueilli cette œuvre?
Très bien si je me réfère aux quelques milliers d’amis que j’ai sur Facebook car j’ai reçu des centaines de messages d’encouragements venant d’un peu partout. J’étais agréablement surprise et ne m’attendais pas à un tel engouement. Toutefois, étant donné que mes amis et mes followers sur les réseaux sociaux ne font la totalité des togolais, je ne peux donc pas parler pour tout le monde car je sais que ce livre sera très mal accueilli par ces togolais qui s’enrichissent de manière illicite sur le dos de leur compatriotes.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :