Togo, les sentences de l’éternel.

16 07 2014

eternelVoici quelques unes des sentences que l’Eternel prononça il y a quelques siècles de cela contre les grands de quelques peuples méchants et pervers qui ressemblaient étrangement aux dirigeants actuels du peuple du Togo d’aujourd’hui et à ce qui rêvent de diriger le Togo de demain.
Puisse par la grâce de Dieu accompagne ceux qui conduisent le peuple de nos jours avec autant de violences de prendre leur courage et se repentent de tout le mal qu’ils ont fait à leur peuple. Et que les peuples aussi ne participent plus aux crimes de leurs dirigeants par leurs votes coupables, iniques et indignes. Il est temps que les togolais se réveillent de leur profond sommeil, se rincent les yeux pour appeler un chat et disent non à tous ces gens qui jouent avec son destin.
Malheur à la ville sanguinaire pleine de mensonges, pleine de violences et qui ne cesse de se laisser à la rapine. L’homme de bien a disparu du pays et il n’y plus de juste parmi les hommes. Eux tous mènent une course effrénée pour les privilèges sans se soucier du peuple en détresse que certains disent gouverner et pour lequel d’autres prétendent lutter.
Ils sont tous en embuscade pour verser le sang. Chacun tend un piège à son frère, leurs mains sont habiles à faire du mal.
Le prince a des exigences,
Le juge réclame un salaire,
Le grand manifeste son avidité, et ils font cause commune.
Le meilleur d’entre eux est comme une ronce,
Le plus droit est pire qu’un buisson d’épines…
Ne crois pas à un ami,
Ne te fies pas à un intime,
Devant celle qui respire sur ton sein, garde les portes de ta bouche closes, car le fils outrage le père, la fille se soulève contre sa mère, la belle fille contre sa belle mère, chacun a pour ennemi les gens de sa maison. Où peut aller une telle nation sans rêve, sans idéal, sans valeurs ?
Des morts à l’infini, des sangs des innocents sacrifiés sur l’autel d’ambitions viles et sournoises. Pires, les mémoires de ses fils et filles du Togo ne sont ni honorées, ni respectées. Ils sont prêts à verser davantage de sang d’innocents citoyens. Certains pour s’éterniser au trône du diable d’autres pour justifier leur vaillance, leur courage à une cause qui est tout sauf juste et noble. Un opposant respecté n’a-t-il pas soutenu au cours d’une réunion en 1992 que la lutte a besoin d’un peu de sang ?
Sans oublier les nombreuses prostitutions des prostituées de la République, pleine d’habiles enchanteresses elles ont vendu la nation l’or de l’humanité aux démons et aux malades du sexe. Les femmes n’ont plus aucune valeur aux yeux de ceux qui doivent les honorer et les respecter. Des princes du pouvoir et de l’opposition, l’imam, le prêtre, le pasteur, le prêtre vaudou et tous les autres continuent de jouer des femmes et des filles du cher Togo comme des objets. Où va une telle nation ?
On écrirait des centaines et des centaines de livres sur leurs crimes et on en finirait pas de les remplir.
Bientôt ils se mettront en branle pour des campagnes électorales pour ceux qui disent faire de la politique. Le peuple affamé votera encore pour eux peu importe leur coloration politique.
Peuple togolais, s’en est assez, ne vote plus pour ces gens là, à cause de tout le mal qu’ils te font.
Coup de gueule de Monsieur Kodjo jean désiré, instituteur à la retraite âgé de 84 ans.

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :