Togo, scènes de braquages à Lomé le gouvernement impuissant.

4 08 2014
A.Chaghoury

A.Chaghoury

La capitale Lomé a été  le théâtre de deux braquages la semaine dernière avec comme point commun le Liban. Le premier braquage dans les environs quartier Avépozo a emporté le consul du Liban au Bénin.  Assad Chaghoury en déplacement à Lomé est donc assassiné au cours de cette fusillade. Le second braquage a visé la boutique Fontana  qui appartient aux libanais selon  nos informations. Curieuse coïncidence ? Que cachent ces deux braquages ? Pourquoi le Togo n’a pas pu neutraliser ces individus bien armés qui ont causé désolation et psychose au sein des populations en plein jour alors même que le Togo regorge des forces de l’ordre formées pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

Pour les quelques témoins interrogés et qui ont assisté impuissant à l’assassinat du consul Assad Chaghoury,  c’est en plein jour, en fin d’après-midi que l’un des malfrats qui s’est mis en plein milieu de la grande route nationale inter état au niveau d’Avépozo a pulvérisé le véhicule du consul du Liban sans que personne n’ait pu faire quoi que ce soit. Les forces de sécurité qui régulent la circulation dans cette zone et veillent sur quelques institutions bancaires dans ce périmètre ont disparu comme par magie.

Une dame racontera plus tard avoir été suivie, depuis le siège d’Ecobank  (au grand marché de Lomé) où elle était partie retirée une grosse somme d’argent jusqu’à Avépozo qui a connu quelques heures plus tard la première scène de fusillade. Elle a dû rebrousser chemin pour  revenir à la banque et remettre les sous retirés. Elle a informé la banque qu’elle était suivie.

Même modus opérandi à quelques exceptions près après quelques jours toujours en plein jour aux alentours de ce qui reste du grand marché incendié, dans la boutique Fontana, une propriété libanaise. La débandade était totale en plus de la population civile sans moyens de défense, les forces de sécurité auraient déguerpi comme des lapins à en croire plusieurs témoins. D’autres encore au carrefour de l’ancien hôtel de la paix informés de la situation ont juste portés des Tee Shirts, montés sur leurs motos et ont disparu. Ce qui suppose que les policiers togolais qui n’ont pas souvent de quoi se défendre et défendre les autres sont prévoyants et savent redevenir des citoyens civils si nécessaire. Les mêmes témoins soutiennent que les braqueurs ont fait irruption dans la boutique y sont restés longtemps sans qu’aucune force de police ou de gendarmerie n’ait osé pointer le nez.

Ces deux braquages effectués à l’arme automatique selon le ministre de la sécurité, reposent l’épineuse problématique de l’insécurité. « Ils sont nombreux ces togolais qui pensent qu’au Togo seul la sécurité de Gnassingbé 2 préoccupent les forces de l’ordre. Si ce réseau de malfrats n’a pu être démasqué alors même que l’armée togolaise est réputée outillée et forte il y a de fortes chances que si ces réseaux de malfrats s’en prennent un jour au numéro un togolais, les forces de sécurité et de défense vont détaler, prédit un autre témoin interrogé plus tard ».

Le ministre de la sécurité et de la protection civile champion dans les effets annonces est tout de suite monté au créneau pour dénoncer ces actes ignobles avant d’annoncer comme il fallait s’y attendre l’ouverture d’une enquête. Le colonel Yark Damehane confirmera plus tard que les deux braquages proviennent du même groupe de malfrats.

« L’examen des premiers éléments de l’enquête, notamment des étuis ramassés sur les lieux, indique clairement que les munitions utilisées sont du même lot que ceux ayant servi à abattre le consul du Liban au Bénin deux jours plus tôt ». lit-on dans le communiqué du ministre de la sécurité.
Pour une fois l’opinion togolaise constate que les enquêtes au pays de Faure Gnassingbé pouvaient révéler des résultats. Les populations espèrent sans doute  que cette enquête va aboutir et ce fameux réseau qui a en sa possession des armes de guerre sera localisé et mis hors d’état de nuire.

 

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :