Fuite de capitaux au Togo, plus de 9000 milliards sortis du pays entre 2002 et 2011.

2 09 2014

GFIUn rapport du Global Financial Integrity (GFI), une ONG  américaine, sorti en décembre 2013 sur 144 pays en voie de développement dont le Togo fait des révélations vertigineuses sur le pillage à ciel ouvert du Togo au cours de la décennie 2002-2011. Sous le père comme sous le fils la gouvernance repose sur la dilapidation des ressources du pays. Mais ce braquage économique du pays s’est accentué avec la venue de Faure Gnassingbé au pouvoir avec un pic en 2008. Plus de 9000 milliards sont détournés au cours de cette période que couvre le rapport.  Si le rapport de GFI a fait l’objet d’articles de presse à sa publication le sujet a été l’objet d’un exposé de monsieur Jean Pierre Fabre, président de l’ANC, l’Alliance Nationale pour le Changement,  ce mardi dans un hôtel de Lomé.

« Ce rapport, le 3ème du genre, porte sur 144 pays dont le Togo et  présente les estimations les plus exactes, des sommes d’argent qui sortent illicitement des pays pauvres, avec la criminalité, la corruption et la fraude fiscale. Il est accablant pour les gouvernants de ces pays et met à jour l’une des raisons essentielles pour lesquelles les populations de nos pays vivent dans une extrême pauvreté, tandis que les dirigeants affichent une richesse insolente ». Lit-on dans l’exposé de monsieur Fabre. Lire le reste de cette entrée »