Le concours miss Togo ou la petite face visible d’un pays en pleine déviance depuis près d’un demi-siècle.

3 09 2014

couronneEn plus du label de  dictature atypique qui colle à la peau du pauvre Togo au nom du clan cinquantenaire au pouvoir, ce pays contrairement au rêve des pères de l’indépendance  est aussi celui du sexe avec pour programme de société dédié à la femme ; humilier, chosifier,  dépersonnaliser, abêtir,  la gente féminine. Le concours miss Togo n’est  que l’arbre qui cache l’immense forêt de perversités et d’indécences  d’un pays amoralement atypique dont les dirigeants et autres acteurs n’ont que faire du respect dû à  la femme et par ricochet et  sa nudité. Cette nudité se vend bien, se consomme bien, se tripote bien, se jette bien avec l’accord tacite de celles qui incarnent accidentellement la femme togolaise. Ces représentantes de elles toutes,  acceptent volontiers la politique programme de marchandise à bon marché à  portée de main du sexe qualifié de fort.

Disons d’emblée que le but de cet article n’est pas de faire passer les femmes togolaises pour des victimes car elles ont leur part de responsabilité du drame qu’elles vivent pour avoir accepté du fait  d’être une chose aux mains des hommes vautours qui représentent dans le cas d’espèces les pouvoirs politiques et économiques. Avant de revenir au cas désespéré  de la jeune togolaise, qui se présente ou non à un honteux concours de miss, il n’est pas inutile de revenir sur la mère togolaise, la femme togolaise, qu’elle soit femme au foyer, ministre, directrice de société ou autre.

Cette femme togolaise a perdu sa valeur, de  son charme, de son être  et plus grave de son âme. Ne sont-elles pas nombreuses, ces épouses la bague au doigt après le cinéma nuptial devant monsieur le maire, devant Dieu, Allah et les hommes a multiplié les amants pour des mobiles financiers, politiques ou autres ?  Qu’on ne dise pas que c’est partout ainsi, nous sommes au Togo dans le royaume de l’atypisme et du singularisme, le royaume du tout est possible, où les interdits n’existent pas dans la réalité. Ils sont de mise habillés d’une hypocrisie congénitale, ces interdits,  juste pour donner à la société togolaise un visage humain et normal. Lire le reste de cette entrée »