Des manœuvres pour confisquer la chaine du futur (LCF) à Pascal Bodjona.

22 09 2014

lcfL’affaire Pascal Bodjona  n’a pas fini de dévoiler ses intrigues. Non content de l’avoir mis au gnouf dans une histoire où il se retrouve avec le statut inédit de témoin et d’inculpé, le pouvoir de Faure Gnassingbé par le biais de nauséeuses manœuvres tente de confisquer la Chaine du Futur (LCF) à l’ancien ministre de l’administration territorial et prisonnier très privé du prince du  « togwana ».

Des mouvements d’humeurs sont constatés depuis un certain temps au niveau des employés de la télévision LCF. De façon subite les employés ont cru bon de réclamer de meilleures conditions de travail pour brouiller les pistes des réelles motivations qui sou tendent ses grèves intempestives.

Rappelons qu’il est normal que dans tout service les employés puissent faire des doléances, en discuter avec la direction parvenir à un accord ou ne pas y parvenir et se séparer s’il y lieu conformément aux textes qui régissent les lois du travail.

C’est la première fois que pour une grève qui concerne les employés d’un service privé, des forces de l’ordre soient détachées sur les lieux. Lire le reste de cette entrée »





Togo, adieu les réformes, les institutions à fraudes mises en place et aux bottes de Faure Gnassingbé.

22 09 2014

faure fabreLe Togo s’achemine vers une énième mascarade électorale. La présidentielle de 2015 s’approche et les manœuvres du pouvoir pour assurer une présidence à vie au fils d’Eyadema sont mises en branle. Après l’opération charme de Faure Gnassingbé assortie de quelques liasses dans les différentes garnisons du pays pour s’assurer de la fidélité de la réelle détentrice du pouvoir au Togo, l’armée, c’est autour des frauduleuses cour constitutionnelle et commission électorale d’être mises en place avec l’accompagnement d’une opposition de plus en plus fragile, pour l’assaut final.

Faure Gnassingbé semble tout bétonner pour s’offrir un autre scandaleux mandat après une décennie de gestion calamiteuse. Rassuré d’avoir une opposition qui ne représente une réelle menace pour son trône, le numéro un  togolais se met dans une posture de narguer tout le monde, ignorant que des surprises et des évènements inattendus peuvent toujours surgir dans ces genres de processus.

La communauté internationale qui semblait donner des injonctions au régime cinquantenaire pour mener les réformes s’est ravisée face à l’entêtement de Faure Gnassingbé et amis qui n’ont d’autre priorité que le pouvoir à vie et à tout prix. Lire le reste de cette entrée »





Togo, Olivier Amah Poko a quitté le Togo pour sauver sa peau.

22 09 2014
O.Amah

O.Amah

Le président de l’association des victimes de la torture au Togo, ASVITTO selon de nombreuses sources se trouverait en Europe. L’ancien chef d’escadron olivier Amah, devait comparaitre le 16 septembre dernier auprès du doyen des juges d’instruction pour des motifs pour l’instant inconnus. De sources bien informées, le Commandant Amah aurait été informé qu’un mandat de dépôt serait délivré contre lui au sortir de l’entretien  chez le juge. Après plusieurs douloureuses expériences carcérales, Olivier Amah a préféré s’exiler.

Dans un communiqué, l’ASVITTO que préside le commandant Olivier Amah informe que son premier responsable est introuvable.

Des  sources confirment sa présence au Ghana, en attente de document du parlement européen comme un réfugié humanitaire. Même si le parlement européen devrait être sensible à cette doléance du commandant l’institution voudrait mener sa propre enquête avant de le laisser s’envoler pour Genève. Dans son passeport s’y trouverait une année de visa nous a confirmé une source consulaire. Une autre semble connaitre le programme du président de l’ASVITTO, ce sera destination Genève, pour bénéficier des papiers suisses et des primes pour réfugiés. En attendant que l’intéressé lui-même ne rompe le silence sur sa destination, les conditions dans lesquelles il est aujourd’hui et la suite qu’il compte donner à la lutte contre la torture qu’il a commencée au Togo, les supputations vont bon train. Lire le reste de cette entrée »