Braquage à l’aéroport de Lomé, les forces de l’ordre impuissantes.

28 09 2014
un corps sans vie couvert au sol après la fusillade à l'aéroport de Lomé

un corps sans vie couvert au sol après la fusillade à l’aéroport de Lomé

L’aéroport de Lomé labellisé l’aéroport Gnassingbé Eyadema a été le théâtre d’une fusillade nourrie ce dimanche dans la matinée. Un camion convoyeur de fonds a été attaqué sur le parking de l’aéroport  avec des armes automatiques apprend-on de sources policières.

A visages découverts, ils étaient selon les témoignages près de 06 braqueurs à avoir semé tristesse et désolation au sein des paisibles citoyens vivant dans les environs de l’aéroport de Lomé.

Déployée sur les lieux, la gendarmerie a été accueillie avec des tirs nourris. Les braqueurs ont fait un mort dans les rangs des gendarmes et plusieurs blessés. Ce bilan devrait être revu à la hausse estime un témoin qui ne comprend pas que les forces de l’ordre du Togo n’aient pu faire face à ce réseau. Les impacts de balles jusqu’à cet après-midi étaient sont visibles sur un véhicule de marque Murano.

Pendant que le ministre de la sécurité se perdait dans ses démonstration à la télévision nationale estimant que parking de l’aéroport n’a rien avoir avec  l’aéroport les dégâts sont énormes et les braqueurs peuvent revenir à la charge dans d’autres circonstances comme ils savent le faire depuis un certain temps à Lomé.

Plusieurs témoins soutiennent que les policiers se sont réfugiés dans le hall de l’aéroport avec les passagers.

une victime de la fusillade en chapeau. les braqueurs l'ont dévalisé

une victime de la fusillade en chapeau. les braqueurs l’ont dévalisé

Ce n’est pas la première fois qu’un tel comportement s’observe de la part des corps habillés déployés pour assurer la sécurité des personnes et des biens, ils affirment pour la plupart du temps être déployés sans les moyens d’intervenir. « Un policier sans moyen n’a rien de plus qu’un civil » déclare un témoin non loin de l’aéroport qui a vécu la dizaine de minutes de fusillade dominicale presqu’en live.

Les braqueurs qui seraient partis avec plusieurs millions selon les infos sont activement recherchés par les forces de l’ordre qui surveillent la zone aéroportuaire.

Les braqueurs sévissent depuis quelque temps semant terreur et désolation et emportant d’importantes sommes d’argent sans que les autorités ne démantèlent ces réseaux qui tendent à devenir plus fort que le Togo d’un Faure Gnassingbé qui a la réputation d’un pays surveillé minutieusement, où les citoyens sont mis sur écoute pour un oui ou un non.

Le ministre de la sécurité champion des déclarations pompeuses et des enquêtes ouvertes jamais fermées est interpellé à plus d’un titre.

Les autorités togolaises qui donnent l’impression de ne s’occuper que de la sécurité d’un seul individu, devraient se rendre compte que les braqueurs devenus invincibles du fait de la sécurité fragile du pays et qui mettent la vie de pauvres citoyens en danger, pourraient atteindre un Faure Gnassingbé pour lequel tous les services de sécurité et de renseignements se plient à quatre.

En attendant une politique sécuritaire qui prend réellement en compte la vie de chaque citoyen, les continuent de s’en remettre au bon Dieu.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :