Andoch Bonin »je veux mourir sur ma terre ».

6 10 2014
A.Bonin

A.Bonin

Son vœu le plus cher de rendre l’âme sur la terre de ses aïeux est exaucé.

« je veux mourir sur ma terre » , nous confiait-il, il y a 05 ans, c’était le 23 mars 2009, lors d’une interview qu’il nous a accordé trois ans après son retour au Togo du fait de plusieurs années d’exil. Andoch vient de tirer sa révérence ce week end,  sans avoir vu le Togo libre,  un de ses rêves, le rêve de tous les combattants de la liberté.

Dans cette interview il posait  la problématique d’un leadership éclairé pour mener le peuple togolais à la liberté et à la dignité. Malheureusement, Comme beaucoup de combattants, Andoch s’en est allé au moment où le Togo reste plonger dans une crise politique avec des acteurs qui  continuent de se mélanger les pinceaux à la veille de la cruciale échéance présidentielle de 2015. En attendant de revenir sur son parcours nous proposons ces quelques lignes transcrites d’une interview qu’il noua a accordée à Radio Nostalgie à l’époque. Bonne lecture, nous y reviendrons.

L’une des figures de la lutte pour la démocratie au Togo, Andoch Bonin comme la plupart de ces togolais futs contraint à l’exil. De retour au Togo depuis bientôt 3 ans où il vivait dans la clandestinité, le bouillant Bonin est sorti de sa cachette pour tenir une conférence de presse le 20 mars a Brother home. Nous lui avons tendu notre micro…

Fabbi kouassi : vous êtes revenu au Togo parce que vous estimez que le fils est différent du père ?

Andoche Bonin : je suis rentré parce que je commençais par vieillir, je voudrais plutôt venir mourir sur ma terre que de le faire à l’extérieur. Lire le reste de cette entrée »