Faure Gnassingbé prépare une guerre électorale.

13 10 2014

faure arméeRemaniement tous azimuts au sein des forces de défense et de sécurité du Togo à quelques mois de la présidentielle de 2015, Faure Gnassingbé qui a succédé à son père dans des conditions rocambolesques donne l’impression de préparer une guerre électorale avec ce jeu de chaises musicales au sein de la grande muette. Dans la foulée et pour la sécurisation de la fraude électorale en gestation, le chantre de la torture assuré d’une impunité hors norme, le Colonel Massina Yotrofei   est catapulté à la tête de la gendarmerie. Il  aura dorénavant  la charge de gérer entre autre le maintien  d’ordre. Ça promet !!!

Après le verrouillage de l’administration électorale par le biais du ministère de l’administration territoriale du très zélé Gilbert Bawara, il faut relever le verrouillage des  institutions taillées pour Faure, notamment la cour constitutionnelle et la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication sans oublier la commission électorale qui malgré la présence des représentants de l’opposition  est aux bottes de Faure Gnassingbé. Tout est donc prêt pour consacrer le perdant vainqueur contre la volonté populaire. Malgré les multiples virées dans les garnisons tout au long de cette année pour graisser les pattes aux chefs corps, le fils du père fait un grand plongeon au sein de l’armée histoire de  placer ses pions, capables de lui assurer le mandat de trop et de la honte contre vents et marrées quitte à faire couler  de nouveau le sang des togolais comme ce fut le cas en 2005 ou près de 1000 togolais ont été trucidés. Lire le reste de cette entrée »