Inauguration et remise officielle du Poste de contrôle juxtaposé Togo/Ghana

3 11 2014

ue faureLa Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les Gouvernements Togolais et Ghanéen ainsi que l’Union européenne (UE) ont procédé ce jour à l’inauguration du poste de contrôle juxtaposé (PCJ) situé à Noépé (frontière Togo-Ghana) à quelques kilomètres de Lomé.

Le poste de contrôle juxtaposé est financé par l’Union européenne sur les ressources du programme régional de facilitation des transports pour un montant de 10,29 Millions d’EUR soit près de 6,75 Milliards de FCFA.

A l’instar des postes frontières de Seme (frontière Bénin-Nigéria) et de Malanville (frontière Bénin-Niger), le PCJ de Noépé contribuera à la facilitation des formalités aux frontières dans le contexte du protocole régional relatif à la libre circulation des personnes et des biens. Il s’agit d’un des moyens favorisant  la  libéralisation  de la mobilité  intra-communautaire des citoyens, contribuant ainsi à la paix et la stabilité de l’Afrique de l’Ouest et à son développement économique.

Dans son allocution, M. Nicolás Berlanga Martínez, Ambassadeur de l’Union européenne au Togo, a insisté sur « l’intégration régionale comme l’un des moteurs essentiels pour la stabilité politique, la  paix, le développement durable et la réduction de la pauvreté en Afrique de l’ouest« . Il a également souligné que « l’intégration régionale ne peut être atteinte sans le développement de l’intégration des marchés qui passe par la suppression des barrières commerciales, la mise en œuvre effective des politiques régionales, le renforcement des institutions régionales, la mise à disposition d’infrastructures adéquates, notamment l’énergie et les télécommunications et la mise en œuvre de réformes des législations et de régulations« .

Contexte

Les contrats de travaux pour la construction des Postes de Contrôle Juxtaposés de Seme (frontière Bénin-Nigéria), de Malanville (frontière Bénin-Niger) et de Noépé (frontière Togo-Ghana) ont été signés fin décembre 2010 à Abuja (Nigeria). Le montant total du Projet de Facilitation de Transport était de €82M (environ 54 milliards de F CFA) pour appuyer diverses activités du transport routier, chemins de fer, maritime et aviation en vue de faciliter la libre circulation des personnes et le renforcement du commerce intra régional.

 

L’Union européenne a alloué  un total de €597M (environ 392 milliards de F CFA) pendant la période 2008-2013 (10ème Fond européen du développement, FED) pour l’assistance au processus d’intégration régionale en Afrique occidentale. Ce montant a été doublé lors de la programmation 2014-2020 (11ème FED).


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :