Ibn Chambas en mission pour l’ONU au Togo en prélude au scrutin présidentiel.

28 11 2014

ibnEn mission pour le compte des Nations-Unies, l’ancien chairman de la CEDEAO  Ibn Chambas dont sa présence au Togo, est controversée pour son rôle trouble dans la succession monarchique de Faure Gnassingbé à la mort de son père Eyadema Gnassingbé, est au Togo pour une semaine histoire d’inviter la classe politique à trouver un consensus sur la question des réformes.

Le représentant spécial de Ban Ki Moon pour  Afrique de l’ouest  a rencontré des acteurs sociopolitiques au Togo.

Le chef de l’état togolais a rencontré monsieur Chambas avant de s’envoler pour son séjour ghanéen. Tour à tour l’ancien secrétaire exécutif de la CEDEAO a rencontré le premier ministre, les représentants de la CENI, les responsables politiques du pouvoir, de l’opposition, la société civile et d’autres composantes de la société togolaise. Au menu des discussions la situation socio politique avec la question, des réformes politiques, qui divise la classe politique à quelques trois mois seulement des élections présidentielles.

L’envoyé spécial de Ban Ki Moon appelle la classe politique à faire le maximum pour arriver à un consensus sur la question des réformes.

Sur la question de la limitation du mandat présidentiel qui divise pouvoir et opposition, Ibn Chambas relève, « Le problème qui se pose, c’est de savoir si cet amendement sera appliqué prospectivement ou avec une rétroactivité… Toutes les parties doivent faire des concessions pour trouver un large consensus sur la question ».

Il faut souligner que le docteur Chambas fait partie des personnalités assez controversées aux yeux de l’opinion nationale qui lui reproche son accointance réelle ou supposée avec le régime cinquantenaire pour n’avoir rien fait en 2005 contre la succession monarchique et pour avoir soutenu une mascarade électorale sanglante qui a couté la vie à près de 1000 togolais à la prise de pouvoir de monsieur Faure Gnassingbé.

 

Devenu fonctionnaire onusien,  représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’ouest, il s’agit de la première visite au Togo de l’ancien député ghanéen Ibn Chambas  en remplacement du diplomate algérien Said Djinnit qui s’occupe dorénavant  de la région des grands lacs et  qui avait plutôt bonne presse dans le dossier togolais.

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :