‘’Paris lâche Lomé’’, Faure Gnassingbé invité à faire les réformes.

3 12 2014

fhLe président français François hollande n’a pas été du tout tendre avec les chefs d’états africains qui prennent leur pays pour des royaumes. Le sommet de la francophonie a été l’occasion pour Hollande de mettre les pieds dans les plats, c’était plus qu’un sermon à l’endroit de N’Guesso, Kabila, Faure et tous ceux qui veulent s’éterniser au pouvoir avant d‘affirmer que la France sera du côté des peuples en quête de liberté.

Selon une source crédible française qui a participé à la préparation de la rencontre, Hollande a bien reçu Gnassingbé 2.  Le président français a évoqué le cas unique  du Togo où « un retour à la limitation est raisonnable ».   Lire le reste de cette entrée »





Laurent Bigot : «La jeunesse africaine prend de plus en plus son destin en main ».

3 12 2014

lbL’ancien diplomate français Laurent Bigot dans une interview accordée au journal français la libération revient sur  la chute de blaise Compaoré, le cas des autres pays de l’Afrique de l’ouest dont les régimes refusent l’alternance et le rôle de la France dans ces situations.  « Le fait est qu’en Afrique de l’Ouest, la gouvernance est catastrophique dans plusieurs pays : notamment au Togo avec la dynastie Gnassingbé au pouvoir depuis quarante-sept ans ». Bonne lecture.

L’ancien diplomate Laurent Bigot explique l’importance des aspirations populaires dans la contestation des régimes sclérosés d’Afrique de l’Ouest et le rôle de la France dans ce processus.

Ex-responsable de l’Afrique de l’Ouest au Quai d’Orsay, Laurent Bigot a été brutalement évincé en février 2013 après avoir stigmatisé une diplomatie de faux-semblant au Mali et évoqué la chute programmée de Blaise Compaoré, alors président du Burkina Faso. Il s’exprime ici pour la première fois depuis son limogeage.

Qu’est ce qui a précipité la chute de Compaoré que vous évoquiez déjà en 2012 ?

Son maintien au pouvoir durant vingt-sept ans, mais aussi le fait que tout le pouvoir à Ouagadougou était organisé pour l’enrichissement d’un clan et non pas au bénéfice de la population, avec à la clé une corruption galopante qui a gangrené l’ensemble de l’Etat. C’est une loi universelle : un jour ou l’autre, un tel pouvoir finit par tomber comme un fruit pourri. On l’a vu en Tunisie en 2011 et cela peut très bien arriver ailleurs sur le continent. Ce qui était surtout frappant, c’était de voir que 90% des manifestants étaient des jeunes. Cela devrait alerter tous les dirigeants africains : ils ont des populations très jeunes, celles qui font des révolutions.

Distinguez-vous d’autres Burkina Faso ?

Le fait est qu’en Afrique de l’Ouest, la gouvernance est catastrophique dans plusieurs pays : notamment au Togo [avec la dynastie Gnassingbé au pouvoir depuis quarante-sept ans], mais aussi en Mauritanie. Selon une ONG américaine, l’évasion fiscale au Togo atteint 17 milliards de dollars depuis 2005. Soit quatre fois le PIB du pays. Mais qui s’en inquiète ?

Est-on à l’orée d’un printemps africain ? Lire le reste de cette entrée »





Les ‘’bourderies’’ ghanéennes de Faure Gnassingbé aux antipodes des règles démocratiques.

3 12 2014

FGAccra a été le théâtre il y a une semaine d’une déclaration à la limite de la provocation du chef de l’état togolais qui affirme que la constitution en vigueur sera rigoureusement respectée. Tollé général dans la classe politique de l’opposition, des chancelleries et au sein de l’opinion togolaise.

De quelle constitution parle-t-il se sont étonnés beaucoup de togolais. La version tripatouillée qui lui profite et qui permet une présidence à vie ou celle d’octobre 1992 dont les togolais se réclament parce que votée par référendum a plus 97% ?

Faure Gnassingbé qui joué de l’opposition togolaise comme bon lui semble depuis la signature de l’accord politique global qui lui donne un semblant de légitimité,  continue de narguer tout un peuple avec cette déclaration d’accra qui n’est qu’une partie des intentions réelles du fils d’Eyadema qui veut opérer un bail illimité sur le Togo. Lire le reste de cette entrée »