‘’Paris lâche Lomé’’, Faure Gnassingbé invité à faire les réformes.

3 12 2014

fhLe président français François hollande n’a pas été du tout tendre avec les chefs d’états africains qui prennent leur pays pour des royaumes. Le sommet de la francophonie a été l’occasion pour Hollande de mettre les pieds dans les plats, c’était plus qu’un sermon à l’endroit de N’Guesso, Kabila, Faure et tous ceux qui veulent s’éterniser au pouvoir avant d‘affirmer que la France sera du côté des peuples en quête de liberté.

Selon une source crédible française qui a participé à la préparation de la rencontre, Hollande a bien reçu Gnassingbé 2.  Le président français a évoqué le cas unique  du Togo où « un retour à la limitation est raisonnable ».  

Pour rappel, avant de quitter Lomé il y a quelques mois l’ambassadeur de France en poste au Togo, Nicolas Warnery avait  exprimé son indignation face au rejet par les députés du parti au pouvoir Unir le 30 juin 2014 du projet de loi portant la  limitation du nombre de mandats à deux.  Nicolas Warnery  avait estimé que ce refus des députés de la majorité était un mauvais signal pour les réformes. Position soutenue plus tard par les représentants des Etats Unis, de l’Union Européenne, de l’Allemagne et du Pnud. Quelques mois plus tard ce fut le tour des églises catholique, méthodiste et presbytérienne de marquer  leur déception sur ce refus des députés pro Faure au parlement.

Malgré les promesses de Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise qui rassurait que les réformes se feront, à moins de trois mois des élections présidentielles, c’est silence radio.

De sources diplomatiques, les pressions s’intensifient pour faire plier le régime togolais à opérer les réformes et la France pour une des rares fois lâche petitement ses amis Gnassingbé père et fils.

Les incessants voyages et lobbyings du ministre des affaires étrangères qui estime que Faure doit poursuivre sa mission ne font pas fléchir la France subitement soucieuse de la voix des peuples qui désirent un changement.

Le syndrome du Burkina indique à la France de Hollande d’agir dans le sens de la démocratie et le Togo n’y échappera.

Selon les confidences d’un diplomate recueillies à Ouagadougou par l’association françafricanophobe, Survie, au-delà de la lettre, Hollande aurait utilisé mille moyens pour dissuader Blaise Compaoré de modifier la constitution pour rester au pouvoir. Avec Faure, il avait eu un premier message par le nouvel ambassadeur de France, Marc Fonbaustier, puis un échange entre le ministre togolais des affaires étrangères et un émissaire du Quai d’Orsay. Depuis, à Dakar, les discours de Hollande visent clairement le Togo lâche une autre source.

C’est dans ce contexte que  Fadel Barro, Coordinateur du Mouvement Y en a marre affirme, sur TV5 Afrique: « Bientôt nous serons au Togo ».

De sources proches du cabinet de monsieur Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères, des missions vont se multiplier dès janvier en Afrique en général et  au Togo bien. « La création d’un espace homogène et francophone qui soit un exemple de démocratie nous oblige à suivre la situation au Togo de près »,  aurait confié Laurent Fabius lors d’une séance de travail sur le sommet de Dakar avec plusieurs membres de son cabinet.

Nous y reviendrons

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :