Togo, Ensemble pour les Droits de l’Homme (EDH), invite la classe politique à obtenir les réformes avant toute participation aux élections.

31 01 2015

afanDans une déclaration rendue publique le 28 janvier, l’association Ensemble pour les Droits de l’Homme, de maitre Jil Benoit Afangbédji, demande aux partis politiques de tout mettre en œuvre y compris la mobilisation populaire pour obtenir les réformes avant toute participation au scrutin présidentiel de 2015.

Pour EDH, ‘’il ne fait l’ombre d’aucun doute que le régime en place ne veut pas faire lesdites réformes mais veut amener le peuple à un nouveau scrutin dont les résultats risquent de ne pas refléter à nouveau la volonté du peuple togolais plus qu’assoiffé d’alternance’’.

Ensemble pour les Droits de l’Homme estime que seule la mobilisation populaire peut faire fléchir le pouvoir en place à concéder les réformes gages d’une élection transparente et démocratique. Lire le reste de cette entrée »





Les victimes de l’avènement sanglant de Faure Gnassingbé réclament justice.

31 01 2015

voSi un prix Nobel de l’impunité existait le Togo figurerait en bonne place dans un tel palmarès. 10 ans après la prise de pouvoir sanglante de Faure Gnassingbé avec près d’un millier de togolais trucidés, les victimes des exactions et violations des droits humains réclament justice et réparations.

Le collectif des associations contre l’impunité au Togo (Cacit), en conférence de presse ce mercredi dénonce le silence du pouvoir de Faure Gnassingbé et dénonce la non application des engagements de l’état du Togo vis à vis des victimes conformément aux décisions de la cour de justice de la Cedeao.

Bientôt 19 mois que la juridiction sous régionale demande dans son arrêt à l’état du Togo de dédommager les victimes au titre des réparations du fait du préjudice subit au cours des exactions de 2005, mais comme à son habitude le pouvoir de Faure Gnassingbé garde un silence retentissant alors même que les décisions de la cour sont exécutables dès leur énoncé. Lire le reste de cette entrée »





Togo, Natalma Kolani opéré en Allemagne avec succès, a la vie sauve.

31 01 2015

odomLe cas de ce bébé de 06 mois a fait le tour du Togo l’ONG Aimes Afrique a alerté l’opinion afin que les bonnes volontés pussent mettre la main à la poche et sauver le petit Natalma Kolan qui souffrait d’un méningo-encéphalocèle une malformation congénitale.

Assez rapidement ce bébé qui souffrait atrocement de terribles migraines, qui l’empêchaient de dormir et de vivre en paix a pu rejoindre l’Allemagne en compagnie de sa maman et du président d’Aimes Afrique, le Docteur Michel Kodom.

L’intervention chirurgicale a eu lieu le mardi dernier dans une clinique de Munich et elle a duré 04 heures d’horloge.

Le jeune Natalme est hors de danger, il a besoin de quelques semaines de convalescence mais le pire est passé. Total soulagement pour sa maman qui renouvelle ses sincères gratitudes à l’ONG Aimes Afrique, à tous ceux qui ont contribué financièrement  et ceux qui accompagnent son enfant en prière. Lire le reste de cette entrée »





Togo, probable qu’Agbéyomé Kodjo ne soit candidat au scrutin présidentiel de 2015 .

31 01 2015

akEn congrès de 48 heures, l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) se penchera beaucoup plus sur l’étude de la situation de crise profonde que traverse le Togo depuis des décennies. Ce congrès est organisé pour proposer des pistes de résolution à la crise togolaise et non annoncé un candidat pour la présidentielle de 2015 à en croire certaines sources proches du parti de l’ancien premier ministre togolais. « Agbéyomé ne sera pas candidat » renchérissent certaines indiscrétions. quelques jours plus tôt, le président d’OBUTS échangeait avec nous. Morceaux choisis… Lire le reste de cette entrée »





Togo, les victimes des incendies des marchés réclament justice et réparation.

28 01 2015

photo assimat 2En conférence de presse ce mardi à Lomé association des sinistrés des marchés du Togo (Assimat) réclament justice et réparation, deux après la survenue de ces drames. En intégralité la déclaration liminaire.

Déclaration Liminaire

Mesdames et messieurs les journalistes, l’Association des Sinistrés des Marchés du Togo (ASSIMAT),  est heureuse de votre présence à cette conférence de presse qui commémore le deuxième anniversaire des incendies criminels qui ont ravagé les marchés de Lomé et de Kara  en janvier 2013.

Des milliards de francs CFA, fruit de nombreuses années de sacrifice d’au moins trois générations de commerçants sont partis en fumée en l’espace de quelques heures.

Des milliers de vies ont été brisées !

Des générations entières ont été sacrifiées par des criminels qui ont décidé pour des mobiles que nous ignorons, de réduire la vie des commençants et commerçantes à néant et de plomber une bonne partie de l’économie togolaise. Malheureusement, ils y sont  parvenus. Lire le reste de cette entrée »





Mémorandum de Synergie-Togo, deux ans après les incendies des marchés.

27 01 2015

SYNERGIE-TOGO-300x148-320x320AFFAIRE DES INCENDIES DE MARCHES AU TOGO :

POUR QUE LE MONDE SE SOUVIENNE ET QUE JUSTICE SE FASSE !

Note de situation de Janvier 2015 : Appel pour un règlement rapide selon le droit

Incendies des marchés en janvier 2013, nouvelle calamité pour le peuple togolais

Le peuple togolais et les amis du Togo ont été durement frappés au cœur à l’orée de l’année 2013 par ce qui est désormais convenu d’appeler « affaire des incendies de marchés ». Une des tragédies les plus monstrueuses de l’histoire de ce pays sous domination d’une minorité agrippée au pouvoir depuis un siècle.

A l’incendie qui a ravagé le marché de Kara dans la nuit du 09 au 10 janvier 2012, suivit quelque 48 heures plus tard, celui du grand marché de Lomé, dans la nuit du 11 au 12 janvier 2012. D’autres incendies de marchés ont été également signalés dans des localités du pays. Lire le reste de cette entrée »





Togo, nouveau mot d’ordre de grève de 72 heures des travailleurs togolais suite à l’assemblée générale de la STT ce 22 janvier 2015.

22 01 2015

stt agLe gouvernement togolais réuni en conseil des ministres le mercredi 21 janvier 2015, pensait démobiliser a cru pouvoir démobiliser les travailleurs qui ont lancé une grève de 48 heures, en annonçant un décaissement d’environ 900 millions qui n’est en réalité que le reliquat sur salaire du fait du gap constaté entre les salaires de 2013 et de 2014. En réalité Faure Gnassingbé et ses ministres n’ont fait grand-chose dans le lot des revendications des travailleurs togolais qui ont maintenu le mot d’ordre de grève de 48 heures qui prend fin ce vendredi dans l’administration publique et parapublique. Et  rebelote la semaine prochaine. Ainsi en ont décidé les fonctionnaires togolais réunis en assemblée générale ce jeudi sous l’égide de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT).

Le geste du gouvernement est perçu par les travailleurs togolais comme de la duplicité. Certains n’ont pas hésité à parler de provocation. La Synergie des Travailleurs du  Togo maintient  la pression et salue le courage des travailleurs qui malgré les manœuvres de démobilisation orchestrées par le gouvernement ont respecté le mot d’ordre qui est maintenu pour ce vendredi également. Lire le reste de cette entrée »