Togo, l’an deux des incendies des marchés de Kara et de Lomé, les pyromanes toujours libres, les victimes oubliées.

13 01 2015

incendiesDéjà deux ans que des mains criminelles ont mis le feu aux marchés de Kara et de Lomé réduisant à néant la vie de milliers de personnes traumatisées à vie. Impossible pour les sinistrés de rencontrer le chef de l’état depuis deux ans que le drame s’est produit. Les victimes sont rangées dans les placards dans un pays où les dirigeants n’ont que faire de la souffrance du peuple.

Le deuxième triste anniversaire des incendies est commémoré dans le recueillement. Une messe a été dite à la cathédrale de Lomé ce dimanche. Occasion pour lesvictimes de se rappeler de tous ceux qui sont décédés de chagrin à la suite de ces incendies. L’association des sinistrés des marchés du Togo (Assimat) qui a demandé cette messe n’a pas oublié les malades et toutes les victimes qui assistent impuissantes à leur descente aux enfers.

La procédure judiciaire reste suspendue. Les togolais connaîtront-ils un jour  la vérité sur les véritables auteurs de ces crimes dans un Togo où les enquêtes sont biaisées et menées dans un seul sens et où la justice totalement dépendante du pouvoir de Faure Gnassingbé n’existe que de nom ? Lire le reste de cette entrée »





Honte à ces chefs d’états africains qui sont contre la liberté de presse et jouent à ‘’nous sommes Charlie’’ à Paris.

13 01 2015

bgLa communauté internationale se mobilise pour susciter un réveil planétaire face aux drames des malades qui se réclament à tort d’ALLAH.

C’est vrai, s’attaquer à un symbole de la liberté d’expression qui elle-même est la palpable expression de la démocratie doit interpeller les consciences et c’est une bonne chose.

Et mieux vaut tard que jamais me dira-t-on  et ce  » jamais  » doit être plus que jamais et  traduire les réactions de tous, face aux drames de la même nature où qu’ils se produisent.

Sur le continent Africain Boko Haram sème la terreur et depuis aucune réelle mobilisation pour dissuader ces réseaux terroristes avec leurs adeptes pour qui la vie humaine n’a aucune importance. Lire le reste de cette entrée »





Togo, le journaliste togolais Eugène Atigan perd sa sœur.

13 01 2015
E.Atigan

E.Atigan

Coup dur pour l’animateur télé Eugène Atigan, incarcéré depuis 2009 dans une sombre affaire de trafic de drogue. La fameuse justice togolaise à la solde du pouvoir à la faveur d’un procès ‘’express’’ le condamne à 10 ans de prison en l’absence totale de preuves. Le corps du délit n’a pu être présenté au cours de ce procès mascarade et pourtant un citoyen est condamné malgré le témoignage du prévenu sur les tortures dont il a été victime. A presque 6 ans de prison à la maison d’arrêt de Lomé, la triste nouvelle de sa sœur est un coup dur pour cet ainé fils unique de sa mère, malgré sa détention Eugène reste un grand frère et surtout  un père pour ses frères et sœurs.

Atigan Améti  Abra, souffrait de gros cœur à en croire les diagnostics des médecins, en début d’année 2014 elle tombe malade puis reste  hospitalisée de juin en juillet à l’hôpital de Tsévié. Lire le reste de cette entrée »