Togo, nouveau mot d’ordre de grève de 72 heures des travailleurs togolais suite à l’assemblée générale de la STT ce 22 janvier 2015.

22 01 2015

stt agLe gouvernement togolais réuni en conseil des ministres le mercredi 21 janvier 2015, pensait démobiliser a cru pouvoir démobiliser les travailleurs qui ont lancé une grève de 48 heures, en annonçant un décaissement d’environ 900 millions qui n’est en réalité que le reliquat sur salaire du fait du gap constaté entre les salaires de 2013 et de 2014. En réalité Faure Gnassingbé et ses ministres n’ont fait grand-chose dans le lot des revendications des travailleurs togolais qui ont maintenu le mot d’ordre de grève de 48 heures qui prend fin ce vendredi dans l’administration publique et parapublique. Et  rebelote la semaine prochaine. Ainsi en ont décidé les fonctionnaires togolais réunis en assemblée générale ce jeudi sous l’égide de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT).

Le geste du gouvernement est perçu par les travailleurs togolais comme de la duplicité. Certains n’ont pas hésité à parler de provocation. La Synergie des Travailleurs du  Togo maintient  la pression et salue le courage des travailleurs qui malgré les manœuvres de démobilisation orchestrées par le gouvernement ont respecté le mot d’ordre qui est maintenu pour ce vendredi également.

En assemblée générale ce jeudi pour analyser la décision du conseil des ministres qui promet un décaissement d’un peu plus de  900 millions de FCFA qui pourrait intervenir dans les heures et jours qui viennent selon le communiqué du conseil des ministres. Cette annonce  n’a pas éloigné les travailleurs togolais de leurs objectifs à savoir obtenir toutes les revendications.

Pour démontrer que la STT ne va pas se laisser divertir et  en réponse à la duplicité du gouvernement, la synergie  lance 03 jours de grève les mercredis, jeudi et vendredi prochains. Le mouvement va en se corsant face au double langage de Faure Gnassingbé et sbires qui refusent de satisfaire aux doléances des travailleurs togolais depuis près de deux ans.

 

Malgré les appels des autorités demandant à sursoir au mot d’ordre de grève arguant que les discussions se poursuivent sur les autres points, la synergie reste ferme et compte aller jusqu’au bout en participant aux discussions certes mais en usant également du droit de grève jusqu’à satisfaction totale. Pour rappel, les travailleurs réclament entre autre:

Le redressement de la grille indiciaire sur les SMIG en plus de l’intégration des 20 et 30.000 F pour 2015, la définition claire d’un plan d’augmentation des salaires pour les années à venir,

L’exécution de tous nos accords de 2013 ainsi que l’apurement du reste de notre plate-forme,

le payement de la différence des salaires observés en 2014 suite à la mauvaise application de l’accord du 7 octobre 2013, qui vient d’être pris en compte au conseil des ministres en attendant que le décaissement ne soit effectif.

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :