Togo, la STT lance 05 jours de grève, pour faire entendre raison à un gouvernement autiste.

22 03 2015

sttIl  n’est un secret pour personne que le front social au pays de Faure Gnassingbé est plus qu’en ébullition et tout dirigeant soucieux de la stabilité de son pays surtout à quelques jours d’une mascarade électorale où tout est possible s’activerait à trouver solutions aux doléances tout à fait légitimes des travailleurs togolais.

Faure Gnassingbé et son équipe gouvernementale préfèrent montrer les muscles, menacer, intimider ceux qui par leur sueur font vivre chichement la minorité qui s’est accaparée de tous les bens de tous les citoyens. En assemblée générale ce vendredi, la synergie des travailleurs du Togo ne compte céder à aucune pression de la part d’un gouvernement incapable de faire preuve de responsabilité.

Le menu pour la semaine prochaine reste corser. 05 jours de grèves. Le gouvernement togolais a le don de radicaliser les citoyens. La STT est chauffée à blanc et va monter la pression si les revendications ne sont pas satisfaites.

En assemblée générale ce vendredi, la base décide de passer un coup d’accélérateur et opte pour 05 jours de grève non-stop. Les travailleurs restent fermes et exigent la démission du ministre Florent Maganawè des Enseignements Primaires et Secondaires.

Au regard des évènements qui ont secoué quelques villes de l’intérieur notamment Dapaong, la synergie dit condamner toutes les formes de violences à l’endroit des membres de la STT.

La STT reste accrocher aux revendications contenues dans sa plateforme notamment l’augmentation de la valeur indiciaire et le redressement d la grille salariale.

Le gouvernement refuse toujours de discuter avec uniquement la STT, depuis la signature l 20 février dernier, du fameux relevé de conclusion que la base de la STT n’a pas accepté. La synergie réclame l’ouverture de nouvelles discussions uniquement autour de sa plateforme revendicative dont le gouvernement à copie depuis 2012.

Par ailleurs, la STT reçoit des soutiens de taille de la part d’autres consœurs syndicales au rang desquelles,   la première centrale  européenne, de la fédération des syndicats des enseignants  d’Allemagne et de la première centrale allemande.

Le gouvernement togolais qui est affaiblit par ces revendications et qui dépense des moyens colossaux voir ostentatoires au regard du train de vie de l’état et des abonnés du clan ferait mieux de satisfaire les travailleurs au lieu de jouer au dilatoires.

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :