Présidentielle 2015, Synergie-Togo dénonce un processus unilatéral et verrouillé.

23 03 2015

brDans un communiqué, l’association que préside Brigitte Améganvi est préoccupée de la tenue du scrutin présidentiel du 15 avril 2015 en l’absence de réformes politiques pouvant garantir un tant soi- peu la transparence et l’équité du processus électoral.

Synergie s’étonne que malgré  ‘’les multiples alertes relatives aux irrégularités et dysfonctionnements qui entachent le processus préparatoire en cours, une élection présidentielle se tiendra au Togo dans moins d’un mois, conformément aux annonces faites par la Cour constitutionnelle et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)’’.

En plus des voix qui,  s’élèvent pour l’audit du fichier électoral, l’association basée à Paris rappelle que depuis le 27 février 2015 elle a préconisé un audit approfondi du fichier électoral, elle avait proposé à cet effet, participé à ce travail technique de façon à faire renaitre la confiance entre les différents acteurs concernés. Rappelant qu’en 2011, un tel audit  a été réalisé au Sénégal à la satisfaction des politiques et de la société civile.

Synergie Togo, reconnait sans ambages ‘’qu’en l’absence des réformes constitutionnelles et institutionnelles réclamées avec insistance depuis 2006, − faute d’un respect strict par les institutions des dispositions de la loi électorale, − en l’absence d’une réelle indépendance de la CENI vis-à-vis du pouvoir exécutif, les principaux critères de transparence, de justice et d’équité reconnus par les standards internationaux ne seront pas garantis lors du scrutin présidentiel unilatéralement fixé par le gouvernement au 15 avril 2015, contre la date proposée par la CENI’’.

Par ailleurs, synergie Togo relève le ‘’ deux poids deux mesures’’ de la cour constitutionnelle quant à la validité de certaines candidatures qui comportent des insuffisances. Surtout que la même cour il y a quelques années a invalidé la candidature de monsieur koffi Yamgnane pour des manquements similaires.

Synergie à l’analyse de l’évolution du processus présage que la présidentielle en vue ne fera pas entrer le Togo dans le cercle des pays qui font le jeu électoral en toute transparence. Mieux cette élection présidentielle organisée à pas de charge selon les désirs de Faure Gnassingbé augure d’ores et déjà des lendemains incertains et douloureux aux populations.

‘’Synergie-Togo réitère son appel aux acteurs politiques et de la société civile togolaise ainsi qu’à la communauté internationale pour qu’ils exigent un audit approfondi du fichier électoral, préalable à toute poursuite des opérations liées à l’élection présidentielle’’.

 

 

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :