88% des Togolais et 87 % des Gabonais n’ont jamais connu qu’une seule famille au pouvoir.

12 04 2015


gna
Dans un rapport collectif  d’une dizaine d’auteurs basés en France et en Afrique,  intitulé «Tournons la page ». Il  est démontré  le désir des peuples africains à plus de liberté et de  démocratie. De longue date, et dans chaque pays, les aspirations démocratiques y sont vives, mais on les passait sous silence, à l’instar des manifestations réprimées au Togo en 2005, au Cameroun en 2008, en Ouganda en 2011. Après les mobilisations victorieuses au Sénégal (2012), au Burkina Faso (2014), en République démocratique du Congo (janvier 2015), le monde devra l’entendre : les citoyens d’Afrique veulent tourner la page des régimes autoritaires. Et prendre leur destin en main. Affirme le rapport.

Le cas de bon nombre de pays est évoqué dont le Togo dont 88% des citoyens n’ont connu qu’une seule famille au pouvoir. « L’absence d’alternance, ce n’est pas une question de culture, comme voudraient le faire croire les dictateurs. Ce sont des systèmes politiques organisés autour de l’accaparement du pouvoir et des richesses. Dans ce système, qui profite aux dirigeants en place et à leur clientèle, mais aussi à bien des États et des investisseurs étrangers, la population est prise en otage ». Rappelle le rapport. Lire le reste de cette entrée »





Togo, fin de la mission de la francophonie, les candidats en lice s’entendent pour aller à la présidentielle avec un fichier électoral non fiable.

12 04 2015
le Gal Sangaré

le Gal Sangaré

La francophonie vient de boucler sa mission qui consiste à travailler sur le fichier électoral décrié par l’ensemble des acteurs politiques de l’opposition. Deux tendances se dégagent face à ce scrutin. Ceux qui ont accepté d’aller à une élection sans les réformes devant garantir un minimum de transparence et ceux qui estiment que les conditions ne sont réunies pour une élection et donc y aller c’est légitimer le pouvoir cinquantenaire toujours en place. Les faits donnent raison à ceux qui disent niet à la mascarade électorale à la sauce Faure Gnassingbé aux résultats connus. Le chef de la mission de la francophonie, le général Siaka Sangaré affirme à la face du monde que ‘’le fichier n’est pas fiable mais consensuel’’, l’ensemble des 05 candidats ont signé un document pour aller aux élections avec un fichier non fiable.

Pendant près de 15 jours et selon les indiscrétions la francophonie a compté sur le soutien des candidats de l’opposition pour exiger et obtenir un audit du fichier ce qui supposerait un report minimum de deux à trois mois pour mettre un fichier propre à disposition. Lire le reste de cette entrée »