Togo, la Commission épiscopale justice et paix de l’église catholique ne va pas ‘’observer’’la mascarade présidentielle.

15 04 2015

maglLe professeur Magloire kuakuvi, le président de la commission épiscopale,  invité du journal parlé sur Nana Fm, ce mardi a soutenu que la commission ne va pas observer la présidentielle  du 25 avril 2015, contrairement à la coutume. Il  a salué la solidarité de tous les évêques par rapport à cette décision de ne pas faire de ‘’l’injustice’ alors que la commission est censée promouvoir la justice.

Le professeur dans son franc parlé qu’on lui connait a énuméré les raisons sur lesquelles se fonde l’organisation qu’il préside pour ne pas observer la présidentielle du 25 avril. D’abord sur les supputations qu’a suscité la non publication du rapport de 2010 où certaines mauvaises langues ont pointé du doigt  à tort Monseigneur Nicodème Barrigah qui aurait gardé par devers lui le rapport d’observation de la commission justice et paix. Ce qui est faux, rétorque l’universitaire visiblement déçu par de tels commentaires infondés. Lire le reste de cette entrée »





Faure Gnassingbé et ‘’ses commandes’’ jeune Afrique.

15 04 2015

fgEn 10 ans d’un  pouvoir usurpé Faure Gnassingbé qui a toujours snobé la presse de son cher Togo a le réflexe de faire appel à des médias de la sous-région et ceux de  l’international pour son lifting à coup de millions, ‘’de centaines de millions’’ renchérit une source proche du palais de la marina. Le très silencieux numéro un togolais qui sort de sa tanière de temps à autre et surtout à l’occasion des joutes électorales a sollicité Jeune Afrique à quelques jours de la mascarade présidentielle de 2015.

Retour sur quelques propos de Faure Gnassingbé dans jeune Afrique.

« A bien y regarder, on ne me reproche qu’une seule chose : ma filiation. A cela, je réponds que je suis fier de mon père et de ce qu’il a réalisé. Même si je conçois que le fait d’être le fils de mon prédécesseur puisse poser problème à certains, c’est sur mon bilan que je demande à être jugé. Pour le reste, si l’on veut que je change de nom, c’est peine perdue ». Balance pompeusement  Faure Gnassingbé le fils d’Eyadema qui ne peut avoir l’honnêteté de reconnaitre que sans cette filiation il ne peut jamais prétendre diriger ce pays. Faure Gnassingbé est  à la tête du Togo parce qu’il est fils d’Eyadema. Pourquoi n’a-t-il pas opté accédé au pouvoir comme tout citoyen par le biais d’élections régulières mais a préféré les coups de force, constitutionnel, institutionnel et électoral. Comment s’est-il retrouvé président de l’assemblée nationale puis chef de l’état ? Trop facile de bomber la poitrine et demander qu’on le juge sur son bilan et non sur les liens génétiques d’avec son père. Faure Gnassingbé devrait être triste d’avoir inauguré l’ère des régimes dynastiques et fouler aux pieds les règles républicaines. Lire le reste de cette entrée »





ELECTIONS PRESIDENTIELLES DU 25 AVRIL 2015 AU TOGO : L’annonce des résultats ne sera pas exempte d’erreurs.

15 04 2015

mazoCinq candidats se présentent aux prochaines élections présidentielles au Togo. Il s’agit de Faure Gnassingbé, le Président de la République sortant, Jean-Pierre Fabre du regroupement de 5 partis avec CAP 2015, Aimé Tchabouré Gogué, Président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), Gerry Komandéga Taama, Président du Nouvel engagement togolais (NET) et Me Mouhamed Tchassona Traoré, Président  du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD). Pourtant, de nombreux noms auraient pu figurer sur cette liste si des doutes sérieux sur les conséquences du refus du pouvoir en place de procéder aux réformes électorales et institutionnelles promises et non tenues suite à l’Accord politique global (APG) de 2006 ne les avaient pas convaincus de ne pas se présenter à ces élections. Lire le reste de cette entrée »