Prison civile de Lomé, décès d’un détenu nigérian, l’ambassadeur Adoli Sunday Matthew tente de calmer ses compatriotes.

1 07 2015


sardines
Adoli Sunday Matthew, Ambassadeur de la République fédérale du Nigéria au Togo, à la tête d’une délégation de 5 personnes,  était à la prison civile de Lomé ce mardi de 12h15 à 14h presque deux heures d’horloge suite à un mouvement d’humeur des détenus nigérians  dans la prison et qui ont exigé la présence de leur ambassadeur. Cette visite spontanée du diplomate fait suite au décès d’un ressortissant nigérian évacué au CHU, au cabanon, dans des conditions insoutenables.

Pour les détenus c’est un décès de trop ce qui les a poussé à entamer un mouvement exprimant ainsi leur colère et leur douleur à travers des chants en anglais, en ibo et en yoruba ponctués régulièrement de l’hymne nationale du Nigéria.

En effet le détenu MARTIN’S est décédé ce 22 juin 2015 portant à 8 le nombre de décès des nigérians a la prison civile de Lomé ces 3 dernières année sur les quelque 150 qu’ils sont à l’intérieur du ‘’Guantanamo national’’.

Martin’s se plaignait il y a un peu plus de 2 semaines de son état de santé. Déféré a la prison civile de Lomé avec un poids de plus de 100 kg, le 12 décembre 2014, il n’en pesait qu’a peine 70 à son décès. Il a perdu 30 kilos du fait des conditions inhumaines de détention.

Pour se faire consulter, c’est tout un problème, accès difficile à l’infirmerie et laquelle infirmerie qui ne peut justement que prescrire une ordonnance à la charge du détenu. Apres plusieurs tentatives infructueuses c’est finalement le 19 juin qu’il a pu être évacué au  cabanon et ceci parce que ses compatriotes détenus ont pu réunir la modique somme  de dix milles francs CFA pour qu’au moins il puisse avoir accès aux premiers soins dans la mesure  du possible. Pour la pette histoire, le détenu agonisant doit payer son bon de consultation au CHU Sylvanus Olympio  une fois évacué.

Le lendemain soit le 20 juin dans l’après-midi, ses compatriotes codétenus ont pu cotiser quarante mille francs CFA pour qu’il puisse faire les analyses et mieux se soigner. Malheureusement aucun médecin n’était disponible, faute de soins, il a rendu l’âme le lundi 22 juin 2015 à 38 ans.

Martins est marié et père de 05 enfants. Il était détenu pour trafic de cannabis.

Rappelons que déjà le jeudi 18 juin il y a eu le décès d’un togolais dans des conditions de refus ou manque de soins.

99% des cas de maladie sont causées  par la suffocante  chaleur et les odeurs pestilentielles de cette ‘’prison-mouroir’’, conséquences de la  surpopulation carcérale dont le nombre pléthorique dépasse l’entendement.

Au dernier décompte ils sont environ 2050 détenus pour une maison d’arrêt conçue pour un peu plus de 600 personnes.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :