Le peuple togolais face à son destin.

23 10 2017

Faure doit quitter le trône usurpé ensanglanté au plus tôt. Histoire de limiter les dégâts. Ce pari à tenir ne dépend que du peuple traité comme une bête de somme par les forces dites de l’ordre et des milices au service de Gnassingbé 2. Aucun homme se faisant appelé chef d’État ne peut faire tuer pour un oui ou un non un peuple qu’il dit gouverner et jouer les prolongations dans le fauteuil. Les assassinats répétés des enfants sont intolérables à tout point de vue.
Aucun groupe de  » médiateurs ne peut se mettre au dessus de la constitution. Le droit de manifester est consacré par la loi fondamental du Togo. Antonio Guterres, le Secrétaire Général de l’ONU ne dira pas le contraire.
50 ans au pouvoir pour un clan, une minorité, une famille est antinomique à la démocratie. Le bon sens voudrait qu’on mette un terme à cette royauté dans un pays censé fonctionner selon les valeurs d’une République. C’est le fond de la question messieurs les chefs d’États qui vous bousculez pour dit-on régler la crise togolaise. Fabriquer des concessions fantaisistes à la coalition de l’opposition ne va pas le faire. Faites comprendre à votre homologue que lui et sa famille ont trop duré à la tête de ce pays qui appartient à près de 7 millions d’âmes. Un règne de 50 ans où le pillage systématique de tout ne profite qu’à une poignée de personnes est inacceptable.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :