Que va chercher la C14 à Accra à l’invitation de la fameuse CEDEAO au lieu de la récuser ?

23 12 2018

Voilà un syndicat qui salue les supposés efforts du despote togolais et sa bande quand on se réfère à la honteuse interview du général Gbehanzin sur la Deutsche Welle.

Cette CEDEAO face à l’odieuse assassinat par balle de Moufidou enfant âgé de seulement 12 ans reste de marbre.
Face à la répression sauvage elle opte pour la nonchalance et le silence.

Une CEDEAO incapable de faire appliquer sa propre fameuse feuille de route ne serait ce que sur l’aspect de la libération des détenus. Elle applaudit la dictature cinquantenaire à tout rompre à l’instar du G5 et c’est cette CEDEAO qui lance une invitation à la C14 et cette dernière comme un enfant docile se retrouve à Accra.

Pourquoi faire? Pour quel résultat ?
La CEDEAO a choisi le camp de l’oppresseur dès le debut de cette crise. Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Togo, la CEDEAO roule pour la dictature.

23 12 2018

Pour ceux qui continuent de rêver,
Pour ceux qui croient que la CEDEAO n’est pas corrompue, sachez que leurs observateurs pour les frauduleuses élections législatives du 20 décembre 2018 vont atterrir tour à l’heure à 11h05 à l’aéroport de Lomé.

La C14 a bien perdu son temps en allant au Ghana ce dimanche.

La CEDEAO est à récuser dans la résolution de la crise togolaise . Elle est disqualifiée et n’a aucune crédibilité pour s’inviter dans le dossier togolais.

Les togolais doivent compter sur eux même.

La C14 doit arrêter d’accorder de l’importance à ces institutions qui ont prit le parti de la dictature.

Le togo en marche vers l’irreversible et l’inéluctable alternance.





Ici c’est Togo.

23 12 2018

Un royaume qui n’est en guerre avec aucun autre pays voisin mais la junte au pouvoir qui se croit invincible pense pouvoir tuer les 7 millions d’âmes qui ont ce pays en partage.

Intimidation ça s’appelle.
Panique dans les rangs des supposés invincibles. Un géant aux pieds d’argile.

Les togolais sont les mains vides depuis toujours et réclament dignité et liberté. C’est le crime pour lequel les dieux du Togo sont prêts à anéantir tout et même tuer des enfants.
Même si la junte est armée jusqu’aux dents, le Togo en marche vers l’irréversible et l’inéluctable alternance.