Togo, élections législatives, Le putsch électoral de la CEDEAO et de la dictature cinquantenaire.

8 01 2019

La CEDEAO et le régime cinquantenaire des Gnassingbé, ont réussi leur coup d’état contre le peuple du Togo et les valeurs démocratiques auxquelles cette  CEDEAO se revendique faussement. Cette association de Chefs d’Etats s’est assise royalement sur son fameux protocole de la démocratie et de la bonne gouvernance pour se blottir dans les bras de la plus vieille dictature d’Afrique francophone sans aucune élégance, ni diplomatie.

Cette attitude n’est pas une surprise pour le peuple du Togo, dominé par la famille Gnassingbé, son armée, ses réseaux mafieux disséminés partout dans le monde  depuis près de 53 ans.

La CEDEAO a toujours soutenu le régime togolais de père en fils. Elle a cautionné les tueries de 2005 qui ont portées Faure Gnassingbé au pouvoir à la suite de trois coups d’états successifs ; constitutionnel, institutionnel et électoral. Ce coup d’état demeure un crime imprescriptible passible de prison pour son auteur et commanditaires mais le respect du droit n’est pas l’apanage de cette CEDEAO corrompue à la moelle.

Dernière illustration grandeur nature, la CEDEAO s’est faite actrice de la mascarade électorale la plus puante qu’elle a avalisée malgré le taux d’abstention record constaté. Lire le reste de cette entrée »