Sokodé, quand le zèle de fonctionnaires indélicats plombe le projet Sun Plazza.

20 10 2020

Le démarrage des chantiers du projet citoyen et solidaire de construction du pôle d’attractivité économique dénommé <<Sun Plazza >> de Sokodé ont accusé des retards de plus d’un an, en raison des lenteurs administratives savamment orchestrées par des fonctionnaires indélicats.

11/04/2019 – PARIS – FRANCE – Les Matins de l’Economie Spécial Afrique & le numérique. {G a D} Sylvain SASSE, Sabhi OTHMANI et Olivier MOUSSON – Photo Nicolas MARQUES / KR Images Presse

Au nom des intérêts économiques et stratégiques du Togo, le Conseil Municipal présidé par le Président de la Délégation spéciale monsieur Tchakpedéou a voté une délibération en vue d’obtenir par une procédure d’urgence, le titre foncier afin de permettre la libération de cette première phase du financement de deux (2) millions de dollars US. Toutefois, cette délibération devrait être soumise au Préfet de Tchaoudjo, le Colonel Mompion pour le contrôle de conformité. Ce dernier, pour des raisons obscures et non valables a refusé de signer la conformité de la délibération du Conseil municipal en s’appuyant sur des mobiles fantaisistes et tribalistes. En 2020, des fonctionnaires continuent de raisonner en fonction de l’ethnie. Un scandale passible de poursuite au Rwanda de Paul Kagame.

Les fonctionnaires de l’Office Togolais des Recettes (OTR) qui se sont mobilisés pour cette procédure d’urgence au nom des intérêts économiques et stratégiques du Togo, de ses quelques 3500 à 5000 emplois pour sa jeunesse, étaient effarés par ces actes de sabotages du préfet Mompion. C’est ainsi que pour contourner ses manœuvres, les fonctionnaires de l’OTR ont suggéré au Président de la Délégation spéciale de Sokodé, Monsieur TCHAKPEDEOU de soumettre directement une requête au Ministre des Finances.

Une requête référencée est donc formulée le 20 août 2019 auprès du Ministre des Finances. Selon le Directeur des Services Techniques de la Mairie de Sokodé, Mr Keteche Essossinam Wilfrid, le Ministre a donné son accord et le dossier avait été transféré le 26 Août 2019 aux services des domaines du ministère des finances. Le suivi du dossier était assuré par le Commissaire de l’OTR monsieur Adoyi Esso wavana.

Toutefois, en octobre la nouvelle équipe municipale avec à sa tête monsieur Ouro Gbele Tchanilé entre en fonction. Le dossier lui ai transmis et devrait être une priorité. Mais hélas ! Ce nouveau Maire, est rentré aussitôt en connivence avec le Préfet de Tchaoudjo, le Colonel Mompion. Quand la SOGECASO l’appelait, il ne prenait pas l’appel. Dès fois selon ses humeurs il envoyait des sms laconiques à la Direction de la SOGECASO.

A titre d’exemple, il a demandé à la SOGECASO, les mêmes documents et les sources de financement à plusieurs reprises. Ces manœuvres de feu Ouro Gbele Tchanilé avaient obligé la Cellule de veille de la SOGECASO à le surveiller. C’est ainsi, que lors d’une mission à Taiwan, il a pris tous les documents que la SOGECASO lui avait transmis pour rencontrer les hommes d’affaires taiwanais. Mais ces derniers ayant constaté que des entreprises américaines et européennes sont largement engagées dans le projet, ont refusé poliment son offre.

Ayant échoué dans toutes ces tentatives de détournement du projet en complicité avec le Préfet Mompion, il faisait entrer dès lors dans son jeu l’avocat Riad Traoré Kassah. C’est ainsi qu’il envoya un vocal WhatsApp à l’Administrateur de la SOGECASO lui demandant de faire un nouveau mémo sur le projet afin qu’il puisse le transmettre à un grand frère, célèbre spécialiste de Droit, Me Riad Traoré Kassah. Le mémo lui a été transmis et au même moment, la Cellule de veille de la SOGECASO a diligenté une investigation sur cet avocat. Les informations obtenues par croisement et cloisonnement, révèlent que feu Ouro Gbele Tchanilé faisait entrer Maître Riad Kassah Traoré dans le dossier, en perspective de la future nomination de ce dernier au poste d’Ambassadeur du Togo au Koweit par le Chef de l’Etat. Une fois nommé Ambassadeur, Me Kassah Traoré vendrait le projet aux hommes d’affaires koweitiens. Mais, les pressions incessantes de l’ancien Président de la Délégation spéciale Monsieur TCHAKPEDEOU et certains Chefs du village ont obligé le Commissaire de l’OTR Adoyi Esso-Wavana a reculé. Ce dernier convoque en novembre 2019, une réunion à Lomé avec le Maire Ouro Gbele Tchanilé, l’Ex-Président de la Délégation spéciale Mr TCHAKPEDEOU et certains cadres de Sokodé. Au lendemain de cette rencontre, Mr Ouro Gbele Tchanilé avait informé la direction de la SOGECASO que le Commissaire ADOYI Esso-Wavana s’est chargé du dossier et que dorénavant il avancerait rapidement.

Fin décembre 2019, l’Administrateur de la SOGECASO téléphone au Commissaire général Adoyi Esso-Wavana. Ce dernier l’a rassuré que le titre serait disponible pour la Mairie de Sokodé dans la première quinzaine de janvier 2020 et que cette dernière lui enverrait la copie attendue. Durant tout le mois de janvier 2020, l’Administrateur de la SOGECASO a appelé le Maire de Sokodé Ouro Gbele Tchanilé sans succès. Ce dernier ne rappelait pas non plus. Même attitude de la part du Commissaire ADOYI Esso-Wavana. Certains membres du Conseil d’Administration de la SOGECASO étaient exaspérés par une telle arrogance doublée de mépris envers leurs administrés, leurs concitoyens et les partenaires économique du Togo. Aussi, faut-il ajouter que ces attitudes du Maire Ouro Gbele Tchanilé et du Commissaire Adoyi  ont pénalisé financièrement les jeunes sans emplois de la ville de Sokodé et de la Région Centrale, la Société de Gestion du Centre d’Affaires de Sokodé (SCI SOGECASO), les entreprises togolaises et les sociétés étrangères  entre autres le Groupe américain CBRE (www.cbre.com), l’association patronale Française, SEIN (Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale), prestataires du projet Sun plazza, qui attendaient les règlements de leur prestation.

 Par ailleurs, le Chef de l’Etat togolais rencontre un de ses amis étranger cette première quinzaine de janvier 2020, pour des raisons professionnelles, mais la SOGECASO lui avait déconseillé de ne pas porter à l’attention du Président togolais, les manœuvres sordides et de prise en otage des entreprises togolaises et étrangères par le trio Mompion, Ouro Gbele Tchanilé et Adoyi Esso-Wavana. Cet ami de Faure Gnassingbé revient à Lomé en Février 2020 avec un mandat du Conseil d’Administration de la SOGECASO pour rencontrer le Commissaire Adoyi Esso-Wavana. Ce dernier pourtant informé du mandat et de l’arrivée de cet émissaire a ignoré les nombreux appels et messages de l’envoyé spécial. Furieux, l’émissaire rentre en France et fait un rapport aux membres du Conseil d’Administration de la SOGECASO, stupéfaits par l’outrecuidance du Commissaire Adoyi Esso-Wavana et Ouro Gbele Tchanilé qui prenaient délibérément en otage le projet et tous les acteurs impliqués avec de graves préjudices pour les entreprises engagées.  Plus de huit (08) mois de dilatoires, sans que la copie du titre foncier du terrain de Komah cédé à la SOGECASO par bail emphytéotique afin de permettre le début du projet n’ai été délivrée. Or selon l’arrêté interministériel fixant le délai d’accomplissement des formalités afférentes aux actes et opérations en matière foncière du 8 Octobre 2019, le délai pour un titre foncier est de 180 jours (6 mois).

Le 6 mars 2020, l’Administrateur de la SOGECASO envoya un courriel  au Maire de Sokodé Monsieur Ouro Gbele Tchanilé  avec copie à maître Kassah Traore élargi aux autres acteurs externes et internes appelant à son attention sur ces manœuvres  qui pénalisent financièrement, la jeunesses et les habitants de Sokodé,  les partenaires  économique étrangers entre autres ; le Groupe américain CBRE (www.cbre.com), l’association patronale française, SEIN, les entreprises togolaises qui attendent le règlement de leur prestation et la SOGECASO. Ce n’est qu’au lendemain de ce courriel que le sieur Ouro Gbele Tchanilé a commencé par s’activer avant malheureusement sa mort subite des suites d’une crise cardiaque. Au lendemain de sa mort en mai dernier, Mr Sasse K. Sylvain a téléphoné au Commissaire Adoyi Esso-Wavana sur l’état d’avancement du dossier qui dure maintenant bientôt un an. Ce dernier lui a confirmé que le titre sera prêt dans la première quinzaine de juin et qu’il devrait rencontrer le Ministre à cet effet, sans préciser de quel Ministre il s’agissait. A cette date de mi-juin, lorsque l’Administrateur de la SOGECASO l’a relancé, le Commissaire Adoyi a retorqué qu’il faut attendre l’élection du nouveau Maire pour que ce dernier accélère la procédure. Le nouveau Maire Mr Korodowou Ahini Mankana a été élu fin juin 2020. Ce nouveau Maire a rencontré Adoyi   à Sokodé pour s’enquérir de l’évolution du dossier, Adoyi lui répond que c’était le Préfet Mompion qui a retardé l’établissement du titre foncier et qu’aux dernières nouvelles, c’était madame la Ministre de la Ville, Mme Koko Ayeva qui devrait signer le titre foncier et qu’il n’avait pas encore le temps de rencontrer la Ministre. Or, contrairement à ses engagements pris en mai dernier devant Mr Sasse Koffi Sylvain, Adoyi ne s’est pas déchargé du dossier au profit du nouveau Maire Korodowou Ahini Mankana, qui est le représentant de la ville de Sokodé et le premier bénéficiaire légitime du titre foncier. Au contraire il continuait ces manœuvres.

Arrêté ministriel


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :