Projet Sun Plazza, Le promoteur Sylvain Sasse fait le point à travers une interview exclusive accordée au journal Flambeau des Démocrates.

6 03 2022

Bonne lecture

Flambeau des Démocrates (FD): Bonjour Monsieur SASSE et bonne année à vous et à toute votre équipe.


Sylvain Sasse (SS): Mes vœux réciproques à vous et à toute l’équipe rédactionnelle de Flambeau des Démocrates. Je saisis cette opportunité, pour présenter au nom de tous les acteurs du projet de pôle d’attractivité économique Sun Plazza, nos meilleures vœux à leurs Excellences Faure GNASSINGBE et son homologue français Emmanuel MACRON, à l’ancienne Ministre français du Travail, Madame Muriel PENNICAUD, au Ministre de l’Economie et des Finances du Togo, Monsieur SANI Yaya, aux Honorables Députés de la majorité présidentielle française, Patrice ANATO et Loick DOMBREVAL, à l’Officier supérieur des Forces Armées Togolaises(FAT) le Colonel Rock Balakiyem GNASSINGBE, à l’Ex-Commissaire de l’Office Togolais des Recettes(OTR) Monsieur Tata ESSIEN,de même que pour tous ceux qui, pour des raisons in pettore, nous ne citerons pas leurs noms ici.


FD: Au lendemain des sordides manœuvres que la SOGECASO assimile à un détournement du projet ‘’Sun Plazza’’ et à une prise en otage des entreprises partenaires par l’Ex-Commissaire de l’OTR, Monsieur ADOYI Esso Wavana et ses complices, vous avez fait appel au Chef de l’État Faure GNASSINGBE et au Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur SANI Yaya. Les lignes ont bougé. Vous avez gagné un super gros lot, puisque selon vos dires, Faure GNASSINGBE et son homologue MACRON ont débloqué la situation…


SS: Super gros lot? Rire. C’est très excessif. Si les deux Chefs d’État sont intervenus dans ce dossier, c’est pour défendre les intérêts économiques des entreprises françaises et togolaises partenaires de cet inédit projet citoyen et solidaire de toute l’histoire des pays d’Afrique francophone. Il y a des entreprises françaises qui sont des associées de la Société de Gestion du Centre d’Affaires de Sokodé (SCI-SOGECASO). D’autres d’entre elles ont souscrit au financement participatif lancé en 2017. Nous-mêmes en tant que dirigeants d’une société et d’une marque française (Vivaldi Paris http://www.vivaldi-paris.com), nous sommes membres de l’association patronale française Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale(SEIN http://www.industrienationale.fr). C’est légitime que Faure GNASSINGBE et son homologue français interviennent pour débloquer la situation. En outre nous avons été soutenus dans cette aventure par la Ministre du gouvernement français, Madame Muriel PENNICAUD, qui a été une ex-Directrice Générale de Business France et de deux députés de la majorité présidentielle française, Patrice ANATO et Loick DOMBREVAL. Ce qui démontre l’importance et l’acutesse de ce projet Sun Plazza qui est une plateforme industrielle au statut de la zone franche pour nos deux pays sur le plan économique.


FD: Pourrez-vous être plus explicite?


SS: Sur le plan économique, l’objectif du projet Sun Plazza est axé sur une croissance partagée avec l’Europe, plus précisément la France, pour des échanges constructifs, pérennes, équitables et dans le respect des cultures togolaises. En outre, il encourage à travers nos trois futures micro- agroindustries, une complémentarité industrielle pour développer les PME, PMI, ETI et l’artisanat dans les deux pays. En tant qu’acteurs de la vie économique sur l’Afrique et l’Europe, nous nous sommes projetés dans l’avenir plus que quiconque. Nous avons une vision, une longueur d’avance sur nos concurrents et sommes pragmatiques. Par exemple, lors du lancement du financement participatif du projet en 2017, certains acteurs étaient dubitatifs, sur le lieu du projet qui est la ville de Sokodé. Les événements de 2018 et 2019 ont renforcé leur pessimisme. Sauf qu’ils ne savaient pas que nous avons construit le projet avec nos dizaines d’experts pluridisciplinaires qui nous assistaient en ayant une vision globale et en se projetant sur le développement futur de la ville de Sokodé et de toute la région centrale sur les 40 et 50 années à venir. Nous avons tablé sur un flux de fréquentation du pôle, d’un million de visiteurs avec un panier moyen de 35 000 FCFA. Ce qui d’ailleurs dépasse la ville hôte.


FD: Mais comment pourrez-vous gagner ce pari?


SS: Nous n’avons pas besoin d’être experts de la prospective pour savoir que la reprise économique après la crise sanitaire (Covid 19)dans de nombreux secteurs sera plus accentuée en Afrique qu’elle ne l’a jamais été. Nous avons pris conscience que le développement des territoires africains plus précisément togolais dépend de notre aptitude à identifier et à valoriser les ressources locales, à mettre en œuvre une culture de l’innovation, à susciter les initiatives, à faire émerger nos projets d’envergure, à générer un tissu de nouvelles entreprises. Le Togo en tant que pays, n’est pas exempt de ce principe s’il veut se développer. En outre sur le plan géopolitique et stratégique, nous sommes à un moment charnière dans l’histoire des relations économiques entre l’Afrique et l’Europe. La complémentarité industrielle telle que nous la proposons, exige d’une part, le déploiement des technologies des entreprises européennes plus précisément françaises sur le Togo en termes de transferts de technologies, et d’autre part, l’engagement des PME togolaises à exécuter le pacte de partenariat qui serait préalablement défini. Grâce à la mutualisation de ces énergies nous sommes certains de gagner le pari d’une croissance commune et d’une prospérité partagée.


FD: N’avez-vous pas accusé d’énormes retards en tenant compte du scandale de détournement de votre projet?


SS: Oui. Nous avons accusé un retard de deux ans. Nous avons perdu aussi une année de grâce parmi les trois ans qui nous ont été accordés par le contrat de financement signé en 2018. Toutefois, nous avons su tirer profit de ces retards. Le temps fait les choses. Nous avons désormais, comme bailleur l’État Togolais conformément aux dispositions pertinentes de l’Acte uniforme révisé portant sur le droit commercial général et de la loi n° 2018-005 du 14 juin 2018 portant code foncier et domanial en République Togolaise, pour la parcelle qui abritera le pôle d’attractivité économique Sun Plaza.
Ce terrain situé à Sokodé, commune de Tchaoudjo 1, quartier Komah est consenti aux fins de la construction et de l’exploitation par la Société civile immobilière, Société de gestion de centre d’affaires de Sokodé (SCI-SOGECASO) dont nous sommes le représentant. La mairie de Sokodé n’ est plus bailleur en vertu du code foncier et domanial susvisé. C’est fini cette période où le feu maire Ouro GBELE, le président de la majorité municipale maître Riad KASSAHTRAORE, le Préfet de Tchaoudjo, le Colonel MOMPION et l’Ex-Commissaire de l’OTR, monsieur ADOYI Esso-Wavana se livraient à leurs manœuvres de détournement de projet, dans le but de le vendre aux hommes d’affaires du proche orient et d’Asie du Sud-Est.
C’est le lieu également de vous informer que le pôle d’attractivité économique Sun Plazza sera une plate-forme industrielle au statut de la zone franche. Toute commune située à équidistance de 100 kilomètres du pôle d’attractivité économique peut servir de sites annexes pour les agro-industries et certains partenaires selon la structuration de notre projet. La ville de Sokodé ne sera pas la seule bénéficiaire du projet Sun Plazza comme vous pourrez le constater. Enfin le contrat de bail à construction signé entre l’État Togolais et la SCI SOGECASO est plus précis et rend caduc de fait celui signé avec la mairie de Sokodé en 2019, aux termes de cette loi n° 2018-005 du 14 juin 2018 portant code foncier et domanial en République Togolaise.


FD: Pourriez-vous nous faire part du dénouement du blocage du projet Sun Plazza ?


SS: En effet, quelques jours après notre sortie médiatique de l’automne 2020 sur le blocage du projet par les manœuvres de l’Ex-Commissaire de l’OTR, monsieur ADOYI Esso-Wavana et ses complices, l’actuel maire de Sokodé M. KORODOWOU AHINI Mankana a pris contact avec nous. Il nous a transmis le message du Colonel Rock Balakyiem GNASSINGBE, demi-frère du Président de la République.
Il nous informait que ce dernier demandait à ce que nous le contactions pour le situer sur notre dossier. Nous l’avons téléphoné aussitôt. Il nous transmis le message de félicitations du Chef de l’État togolais, Faure GNASSINGBE pour cet inédit projet citoyen et solidaire de tous les pays d’Afrique francophone qu’est la construction du futur pôle d’attractivité économique Sun Plazza de Sokodé. Nous l’avons ensuite situé sur le blocage du dossier plus précisément sur les trois ministères que l’Ex-Commissaire de l’Office Togolais des Recettes(OTR), ADOYI Esso-Wavana prétendait avoir déposé. Il nous a demandé en retour de lui accorder quelques jours pour effectuer des investigations dans lesdits ministères avant de revenir vers nous. Plus d’une semaine plus tard, le Colonel Rock Balakyiem GNASSINGBE reprit contact avec nous.
Il nous informait que ses différents contacts dans les trois ministères concernés y compris ceux chargés d’investiguer à Sokodé n’ont pas pu trouver notre dossier. Il renchérit en nous confiant avec émotions qu’il était persuadé que nous ne le retrouverions plus. Nous vous épargnons ici, les émotions que le Colonel GNASSINGBE et nous, avons vécu. Nous réservons ces émotions et d’autres anecdotes au documentaire qui sera tourné sur ce projet à la demande de quelques partenaires français.


FD: Le dossier a disparu?


SS: Comme vous le constatez. C’est triste, mais c’est vrai. Face à cette situation, le Colonel GNASSINGBE nous a rassurés qu’il était hors de question de perdre de temps à rechercher ce dossier. Il arguait qu’il était important de ne pas perdre cette opportunité pour SOGECASO et notre pays le Togo. Il affirmait également qu’il était impérieux que nous refassions vite une nouvelle requête d’affectation de parcelle avec le Maire, M. KORODOWOU AHINI Mankana auprès du Ministre de l’Economie et des Finances. Dès que nous lui communiquerions la copie et le récépissé du dépôt de la nouvelle requête, il ferait le nécessaire à son niveau afin que contrairement à l’Ex-Commissaire ADOYI Esso Wavana, chacun de nous puisse suivre l’évolution du dossier, a-t-il conclu à l’issue de nos échanges téléphoniques.


FD: Confirmez-vous que l’Ex-Commisaire ADOYI par cynisme a fait disparaître le dossier au lendemain de son limogeage ?


SS: Cruauté? Cécité malsaine? Ingratitude d’un haut fonctionnaire envers son pays natal le Togo? Sa ville natale Sokodé? Envers les artisans et la jeunesse de Tchaoudjo? Son beau-frère l’ExMaire de Sokodé, monsieur TCHAKPEDEOU ? Plus écœurant, après avoir posé cet acte ignoble, il m’envoyait une demande d’ami sur l’application Télégram. Comment, pourrez-vous qualifier un tel comportement bipolaire d’ ADOYI qui m’appelait frère? C’est le comportement de frère et de haut cadre fiscaliste ça? Il ne savait pas avant de faire ces bruits de haut fiscaliste de l’Office Togolais des Recettes que ma conseillère fiscale dans ce projet, est une ancienne inspectrice des finances publiques et haut fonctionnaire de BERCY(Ministère de l’économie et des finances français).
Celle-ci a démissionné de l’Administration de son propre gré pour devenir avocate fiscaliste. Aujourd’hui, outre son conseil auprès de la SOGECASO parabole «était persuadé que nous ne le retrouverions plus». Nous étions dans un état de déréliction en apprenant cette cécité malsaine d’ADOYI. Mais nous ne sommes pas laissés submerger par ces émotions engendrées par cet acte cynique et ignoble.
Nous avons fait le point avec le maire, M. KORODOWOU AHINI Mankana sur les suggestions du Colonel Rock GNASSINGBE. C’est ainsi que nous avons rédigé ensemble la mouture de la nouvelle requête numéro N° 920 CT1/2020 de la Mairie de Sokodé. Le 4 novembre 2020, le maire dépose la requête au Secrétariat du Ministre de l’Economie et des Finances. Il transmit le 5 novembre 2020 les copies de la nouvelle requête et son récépissé de dépôt au Colonel Rock GNASSINGBE et à nous.


FD: Ensuite?


SS: Le 28 janvier 2021, nous recevrions de madame ASSOUMA, assistante du Directeur du Cadastre, de la Conservation foncière et de l’Enregistrement, la copie du bordereau d’envoi n° 29 MEF/SG/ DAD du 27 janvier 2021, confirmant la validation de la nouvelle requête l’obligeance de solliciter de tierces personnes pour les sommer, dont un beau-frère du Chef de l’État et le Commissaire général de l’OTR Tata Essien, avant que notre dossier ne soit transmis de nouveau à la direction des affaires domaniales en juin 2021.


FD: De janvier en juin 2021 le parcours du dossier n’est toujours pas à sa fin?


SS: Non, de juin au 10 août 2021, la direction des affaires domaniales étudie le dossier et rédige la première mouture du contrat de bail à la construction entre l’État Togolais et la Société civile immobilière dénommée Société de Gestion du Centre d’Affaires de Sokodé (SCI-SOGECASO). Cette première mouture du contrat de bail est transmise le 10 août 2021 à la cellule juridique du Secrétariat du Ministre de l’économie et des finances. Le 23 septembre 2021, la cellule juridique du Secrétariat du Ministre émit à la direction des affaires domaniales, ses premiers amendements au contrat de bail à construction et exigea la production d’un cahier de charges qui sera annexé audit contrat. Nous avons effectué les modifications soulevées nous concernant à la demande de la direction des affaires domaniales.
Nous les avons ensuite transmises avec le cahier de charges requis à cette dernière, qui les a étudiés, validés et transmis à la cellule juridique du secrétariat du Ministre le 28 octobre 2021. Le 11janvier 2022, la cellule juridique du secrétariat du Ministre émit de nouveau des amendements à deux articles et des reformulations de certains termes du préambule du contrat de bail et des précisions additionnelles au cahier de charges à la direction des affaires domaniales (DAD). Nous avons de nouveau effectué avec cette dernière, les mises en forme des amendements soulevés. Le 24 janvier 2022,la mouture définitive est transmise à la Cellule juridique du Secrétariat du ministre pour signature.

FD: Après toutes ces péripéties et retards, comment se présente le projet désormais?


SS: Il n’y a pas eu de modifications du projet Sun Plazza tel que conçu par SOGECASO. Il comprend: -un Ensemble commercial et ses trois petites et moyennes agro-industries – un Centre d’incubateur pour les start ups, -une Micro-clinique ambulatoire dotée d’un laboratoire modulaire d’Analyses médicales comprenant une Radiologie avec Scanner, Echographie, RX, Ophtalmologie, et Dentaire -un Data center de 300 baies de niveau de sécurité 3 conformément aux directives contraignantes de la commission bancaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).
Ce data center gérera toute la vie numérique de l’Ensemble commercial, d’une dizaine de municipalités de la Région Centrale togolaise, des villes environnantes et ses entreprises. Soit près de la totalité de l’outil de travail numérique : messageries électroniques, paye, commandes des bornes d’accès à la gestion des caméras de vidéosurveillance. Une centaine de sites (mairie, médiathèque, lycées, banques, etc.).


Toutefois il y a eu quelques modifications mineures au niveau des obligations juridiques du contrat de bail à construction en vertu du droit commercial général et de la loi n° 2018-005 du 14 juin 2018 portant code foncier et domanial en République Togolaise. Le présent bail à construction avec l’État Togolais est consenti cette fois-ci à un prix symbolique en raison des risques financiers encourus et des travaux importants d’un coût global de dix-sept(17) millions d’euros que la SOGECASO va devoir réaliser, objet de ce bail.


FD: Comment ferez-vous pour rattraper tous ces retards?


SS: Nous y mettons. Le chantier démarre ce semestre, avec le début des travaux de clôture et de désherbage de la parcelle. De même que les travaux de terrassement du sol et autres. Au même moment nos différents services à Sokodé, à Lomé(Togo) et à Paris et Neuilly sur Seine (France) seront opérationnels à 100%. Nous ferrons des efforts, pour qu’avant la fin de l’année, la micro-clinique ambulatoire soit ouverte au public, de même que les structures des sites annexes concernant les trois micro-agro-industries. Qu’en est-il du centre d’incubateur et data center. Le centre d’incubateur et le data center seront opérationnels au même moment que l’Ensemble commercial (super marchés, bureaux d’entreprises, banques, magasins, etc).


Pour le centre d’incubateur pour les start up, nous essayerons dès le troisième trimestre de cette année à repérer les futurs incubés, afin que nos experts puissent les suivre à distance en attendant l’ouverture du pôle d’attractivité. Des formats leur seront proposés à cet effet. Nous reviendrons sur ces aspects dans nos futures communications. Nous avons pris toutes ces mesures nécessaires pour rattraper le temps perdu et accompagner l’Etat Togolais, la Région Centrale, la ville de Sokodé et ses environs dans leur lutte commune contre le chômage surtout des jeunes comme convenu dans le cahier de charges et le contrat de bail à construction. La Société de Gestion du Centre d’Affaires de Sokodé (SCISOGECASO) s’est engagée à créer 1500 à 3000 emplois directs et indirects non délocalisables. Elle formera à ses propres frais plus de 1000 jeunes et analphabètes sans formation.


FD: Votre mot de la fin?


SS: Nous présentons nos gratitudes au Président Faure GNASSINGBE et son homologue français Emmanuel MACRON pour le déblocage de la situation, au Colonel Rock Balakiyem GNASSINGBE, à l’Ex-Directeur des Affaires Domaniales (DAD) monsieur Anaa Mèwena Toyi ABBI et son assistant monsieur ABINA Eyaba, à monsieur TAGBA Labri, actuel Directeur de (DAD), à l’Ex-Commissaire de l’Office Togolais des Recettes(OTR) Monsieur Tata ESSIEN, à tous les cadres de la Cellule juridique du Ministre de l’Economie et des finances, à son secrétariat particulier et à monsieur LAWSON Têvi qui ont fait preuve d’un sens si élevé de responsabilité. Nos reconnaissances vont également à l’ancien Vice-Président de l’Assemblée Nationale Eric KPADE et à tous ceux qui sont intervenus sur notre dossier que nous ne citerons pas leurs noms ici pour des raisons in pettore. Enfin nous présentons toutes nos excuses aux participants au financement participatif, aux partenaires et prestataires du projet qui ont été impactés, par ces retards évoqués au cours de cet entretien.


Entretien réalisé par la Rédaction.
Source: Flambeau des Démocrates N°719


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :