Le silence…

17 09 2017

Un silence décidé, voulu et entretenu deux années durant.

Un silence face aux multiples incompréhensions de la part même de ceux qui incarnent la lutte, qui comme les Gnassingbé et supporters ont cru à tort avoir le titre foncier de la lutte pour la libération du peuple togolais et pensent que tous ceux qui luttent contre l’oppression sont à leur botte. Les esprits libres sont légions et ne peuvent accepter une quelconque prise en otage de leur personne, ni par la minorité opulente ni par les ‘’opposants’’.

Silence face aux attaques et menaces des vuvuzelistes civiles comme officiers qui pensent avoir une parcelle de pouvoir pour anéantir à jamais ceux qui ont refusé de regarder dans la direction chaotique de la toute  puissante minorité.

Silence, face à ce peuple robotisé à dessein qui suit les vagues d’où qu’elles viennent et croit tout ce qu’il entend de ses gourous. Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Les curieuses prises de position de l’UE au profit d’un régime vomi: A quoi jouent l’Union européenne et son représentant au Togo?

14 02 2011

Elle se présente comme un «partenaire technique et financier du Togo», le principal bailleur de fonds du pays. A ce titre, on la retrouve dans plusieurs domaines de la vie de notre pays. Sur les plans, social, économique, politique et particulièrement lors des grands enjeux électoraux, elle se rend très visible, donnant l’impression d’imposer son point de vue. Mais c’est également dans le domaine électoral que l’Union européenne, puisqu’il s’agit d’elle, ne rassure pas les Togolais. Pour beaucoup d’analystes, de par ses différents actes et agissements dans notre pays, elle ne servirait que de béquille à un régime Rpt chancelant et vomi par le peuple togolais. A la veille des fameuses élections locales, les déclarations suspectes de Patrick Spirlet, le chef de la délégation de l’UE, laissent beaucoup d’analystes confus. D’où la question, l’UE n’est-elle pas finalement un élément du dispositif de fraude du régime Rpt? Lire le reste de cette entrée »





Les curieuses prises de position de l’UE au profit d’un régime vomi: A quoi jouent l’Union européenne et son représentant au Togo?

13 02 2011

(P. Spirlet)

Elle se présente comme un «partenaire technique et financier du Togo», le principal bailleur de fonds du pays. A ce titre, on la retrouve dans plusieurs domaines de la vie de notre pays. Sur les plans, social, économique, politique et particulièrement lors des grands enjeux électoraux, elle se rend très visible, donnant l’impression d’imposer son point de vue. Mais c’est également dans le domaine électoral que l’Union européenne, puisqu’il s’agit d’elle, ne rassure pas les Togolais. Pour beaucoup d’analystes, de par ses différents actes et agissements dans notre pays, elle ne servirait que de béquille à un régime Rpt chancelant et vomi par le peuple togolais. A la veille des fameuses élections locales, les déclarations suspectes de Patrick Spirlet, le chef de la délégation de l’UE, laissent beaucoup d’analystes confus. D’où la question, l’UE n’est-elle pas finalement un élément du dispositif de fraude du régime Rpt? Lire le reste de cette entrée »





Le vaste complot contre le Togo.

25 11 2010

L’URSS venait de naître à peine. République athée, elle suppliait la nature pour lui épargner la puissance infernale de Mussolini et de son allié l’Allemagne. L’Amérique venait de sortir de sa guerre contre le japon. Hitler obnubilé par ses victoires foudroyantes contre les petites nations de l’ouest de l’Europe du nord et de l’ouest pensait ne faire qu’une bouchée  de l’URSS. C’est compter sans le froid russe qui décima un siècle et demi plus tôt, la puissante armée de Bonaparte napoléon.

Malgré la guerre du pacifique contre le japon, l’Amérique n’avait rien perdu de sa puissance économique et guerrière. L’Allemagne vaincue se mit à genou et demande la paix. Elle fut signée et consacrée à Yalta par les alliés ; la France, l’Angleterre et la Russie et le vaincu. Lire le reste de cette entrée »





La Cour constitutionnelle togolaise s’illustre par l’arbitraire.

25 11 2010

L’arrêt de la Cour Constitutionnelle du 22.11.2010 portant démission et pourvoi au remplacement de 9 élus du peuple togolais pros ANC, le parti présidé par Jean-Pierre Fabre, au sein de la représentation nationale est un fait surprenant et inqualifiable qui appelle de la part du Mouvement patriotique du 5 octobre ( MO5 ), les observations suivantes :

1 – L’altercation survenue le 18.11.2010 entre un des députés démissionnés et le président de l’assemblée nationale Abass Bonfoh révèle la fausseté et la contrefaçon qui entachent les prétendues lettres de démission sur lesquelles se fonde la décision de la cour. Le bon sens et l’esprit d’équité recommandent en pareille circonstance de clarifier les choses en donnant, d’abord, la parole aux élus mis en cause. Lire le reste de cette entrée »





Déclaration de la LTDH, du CACIT et de l’ACAT-Togo suite aux propos négationnistes tenus par le Président de l’Assemblée nationale

21 09 2010

Dans sa parution n°76 du 16 septembre 2010, le bimensuel « Tribune d’Afrique » a accordé une interview à M.Abass Bonfoh, Président de l’Assemblée Nationale et ancien président de la République par intérim. Parlant des cas de décès intervenus suite aux évènements malheureux que le Togo a connus avant, pendant et après la présidentielle de 2005, M.Bonfoh déclare : «  Même quand vous racontez qu’il y a eu des morts au Togo, quels morts, où ont t-il été enterrés et qui s’en était plaint ? Ce ne sont que des histoires auxquelles je ne crois pas, parce que je n’ai rien vu de la sorte, pas un seul mort… Qu’on nous montre les morts ou les fausses communes dans lesquelles ils sont enterrés. Je n’ai vu aucun cadavre… ». Lire le reste de cette entrée »





La Presse Togolaise est en danger !

6 09 2010

« SOS JOURNALISTES EN DANGER »

 MEMORANDUM DE SUR LES TENTATIVES DE MUSELLEMENT DE LA PRESSE AU TOGO

La presse togolaise traverse depuis la présidentielle du 4 mars 2010 une situation alarmante consécutive à la dégradation du climat politique dans le pays.  En effet, la répression systématique qui s’abat sur les militants et responsables des partis politiques qui contestent la réélection de Faure Gnassingbé n’épargne pas la presse privée jugée critique à l’égard du pouvoir. Les tentatives de corruption, les intimidations, les menaces, les agressions de journalistes sur les lieux de reportage constituent le quotidien de la presse privée au Togo. Ces différentes menaces et autres intimidations ont contraint certains journalistes à s’abstenir de participer physiquement aux débats sur des chaînes de radio de la place. Lire le reste de cette entrée »