La Presse Togolaise est en danger !

6 09 2010

« SOS JOURNALISTES EN DANGER »

 MEMORANDUM DE SUR LES TENTATIVES DE MUSELLEMENT DE LA PRESSE AU TOGO

La presse togolaise traverse depuis la présidentielle du 4 mars 2010 une situation alarmante consécutive à la dégradation du climat politique dans le pays.  En effet, la répression systématique qui s’abat sur les militants et responsables des partis politiques qui contestent la réélection de Faure Gnassingbé n’épargne pas la presse privée jugée critique à l’égard du pouvoir. Les tentatives de corruption, les intimidations, les menaces, les agressions de journalistes sur les lieux de reportage constituent le quotidien de la presse privée au Togo. Ces différentes menaces et autres intimidations ont contraint certains journalistes à s’abstenir de participer physiquement aux débats sur des chaînes de radio de la place. Lire le reste de cette entrée »





La presse togolaise rend un dernier hommage à Radji Yèkini.

20 08 2010

Ils étaient tous là, tous les journalistes de la presse privée toutes catégories, toutes tendances. Malgré les divergences d’opinion ils étaient tous là pour s’incliner devant la mémoire de notre confrère et ami Radji Yèkini Faustin parti accidentellement.

La vie ne tien qu’à un fil. Elle ne vaut rien, mais rien ne la vaut. Deux heures de veillée qui doit permettre aux  journalistes de se rendre compte que nous faisons un métier à risque et ce dernier est permanent. 24h sur 24.

Radji est il mort accidentellement ou faudrait il voir la main de quelqu’un derrière. Une chose est certaine, cette disparition tragique est intervenue à un moment où les journalistes du moins ceux jugés critiques à l’endroit du pouvoir ont leur vie en danger. Lire le reste de cette entrée »





Thierry Froger dévoile ses intentions. Il tombe très mal sans doute.

1 07 2010

(t.froger)Embauché à la tête des Eperviers dans des conditions obscures, grâce à l’entregent d’agents de joueurs cupides et zélés qui ont pris en otage l’équipe nationale d football, M. Froger a eu l’intelligence de refouler des confrères comme des pestiférés.

La scène s’est passée le samedi 25 juin au stade municipal de Lomé. Attirés par ce qui devait être la dernière séance d’entraînement de l’équipe nationale, des confrères journalistes, croyant faire leur métier, se sont approchés du technicien français à la fin de l’entraînement pour recueillir des informations auprès de lui. Mal leur en a pris.

Le Français les refoula avec mépris, d’un geste violent de la main, comme pour dire « allez vous faire foutre » Lire le reste de cette entrée »





La pire gaffe de Gilchrist Olympio.

27 05 2010

L’homme a franchi le Rubicon en animant un point de presse au domicile de son feu père pour confirmer que lui et son cabinet acceptent de servir de béquilles au fils d’Eyadema Gnassingbé dans un gouvernement dit de large ouverture et de grande compétence.

 Gilchrist Olympio en complicité, en collaboration avec Faure Gnassingbé. Qui l’eût cru ?

Et pourtant c’est vrai, le fils du père de l’indépendance décide de sacrifier tant d’années de lutte, tant de togolais qui ont péri pour aider le fils de celui qui a régenté le Togo 38 ans durant et participer à l’assassinat de Sylvanus Olympio, père de Gilchrist Olympio. Un véritable film d’horreur que vivent les togolais. Lire le reste de cette entrée »





De quoi les togolais sont-ils coupables ?

11 05 2010

Depuis la réélection de Faure Gnassingbé, pour ne prendre que cet exemple récent, les togolais assistent à une recrudescence de la violence mieux  les togolais sont victimes d’une violence excessive de la part de ses propres police et gendarmerie. Plus que de la violence on y lit une certaine haine de la part des corps habillés dans leur relation sans doute conflictuelle avec les civils.

Dernier incident en date, la mort du jeune Zémidjan man et de la jeune dame (qui serait enceinte) que ce dernier transportait et qui ont périt par la faute des corps habillés.

De nos recoupements, c’est au petit matin de ce 08 mai, vers les 04h30 que l’incident s’est produit dans les environs du restaurant « OKAVANGO », non loin de « FIFTY FIFTY », l’une des artères de Lomé très animée les week end.

Il serait reprocher au conducteur de la moto de n’avoir pas la nouvelle plaque d’immatriculation et c’est pour cette raison qu’après une rallye qui ne dit pas son nom pour échapper aux tous puissants dieux du Togo que sont nos forces de l’ordre qu’un citoyen perde la vie sans que ces derniers ne s’en émeuvent. Lire le reste de cette entrée »





Le pouvoir togolais et la peur d’un scrutin transparent.

15 09 2009
(l.kolani)

(l.kolani)

Ce qui s’est passé hier à la Commission électorale nationale indépendante est digne d’un scénario de western. Le RPT (parti au pouvoir), est vraiment le champion des coups de force.

La commission s’est réunie hier pour élire son bureau directeur, notamment le président. Après de longues heures d’intenses et houleux débats, le consensus n’a pas été trouvé quant au choix du président de la CENI.

 Les travaux de la commission depuis la prestation de serment de ses membres sont dirigés par un bureau provisoire présidé par le doyen d’âge, en la personne de Jean Claude Atsu Homawoo de l’union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio.

Après les discussions, le président  clôture la séance et donc certains membres sont partis. Apparemment les membres du parti au pouvoir et leurs alliés y sont restés pour élire de la façon la plus unilatérale et incongrue un membre du PDR  de zarifou ayéva , repésenté à la commission sous le chapeau de partis extra parlementaire, comme le nouveau président de la CENI. Lire le reste de cette entrée »





Blaise Compaoré et la crise togolaise.

31 07 2009
(blaise compaoré)

(blaise compaoré)

le facilitateur burkinabè a rencontré cette semaine les acteurs politiques du pouvoir comme de l’opposition à quelques mois de la présidentielle de 2010, le climat semble plutôt tendu entre les deux camps.

pour l’opposition parlementaire composée de l’union des forces de changements (UFC) et le comité d’action pour le renouveau (CAR), la préoccupation du moment est de poser les conditions d’organisation d’une élection libre et transparente avec une commission électorale nationale indépendante très équilibrée. l’opposition jusqu’à ce jour semble parler d’une seule voix surtout que c’est une délégation mixte CAR – UFC que compaoré a reçu. laquelle délégation a mis ses attentes et préoccupations dans un document commun.

 du côté du rassemblement du peuple togolais (RPT), parti au pouvoir, on estime qu’il n’y a pas de divergents qui ne peut être résolu. le RPT se dit disposer à tout dialogue pour régler les différends qui secouent la classe politique à la veille de 2010. Lire le reste de cette entrée »