Oumou sangaré de retour

3 03 2009

Après cinq ans de silence, la chanteuse la plus célèbre du Mali, Oumou Sangaré, propose Seya, un nouvel album brillant, qui reflète son engagement pour la vie.

 
Son  premier album Moussoulou (« Les Femmes »), enregistré en 1989 à Abidjan, est né des questions qu’elle se posait seule dans sa chambre sur les raisons de la douleur qu’éprouvait sa mère, abandonnée par son père. Les mentalités ont un peu évolué, mais ce n’est pas fini, il faut continuer à enfoncer le clou. Dans son nouvel album, elle dénonce encore les mariages arrangés et précoces. Un père qui marie sa fille trop jeune brûle la vie de celle-ci. Déclare t – elle.

(oumou sangaré)

(oumou sangaré)

 

séya, son nouvel album, signifie joie. Un message positif. C’est un titre que j’ai créé en fait au Wassulu, mon hôtel où je chante tous les samedis soirs, sauf si je ne suis pas à Bamako. Quand je l’interprète, tout le monde se lève des tables pour se mettre à danser affirme l’artiste. Comme par hasard, c’est ce titre  qu’a choisi Nick Gold, le patron de World Circuit, sa maison de disques. Cette chanson parle d’une fille très élégante qui partout où elle passe sème la joie. Je veux transmettre un message positif. Une femme joyeuse rend les gens heureux. Les femmes sont les étoiles de la terre, renchérit-elle.

 Source : RFI

 

Lire la suite »





Pa Augustino de Souza : le Patriarche, 1er Président du CUT,

27 02 2009

Décédé la veille de la proclamation de l’indépendance 

Le patriarche Pa Augustino de SOUZA dit « Gazozo » est né en 1877, à Adgbédrafo (Porto Seguro), dans une grande famille Mina dont les ancêtres sont venus du Brésil.

 Il était le petit-fils du Chacha Francisco Félix Da SOUZA (1760 – 1849), le (drifter) portugais ou réfugié politique qui était devenu un important trafiquant dans la région d’Aného et plus tard Gouverneur de Ouidah sous le règne du roi du Danhomè.

 De condition modeste, Da SOUZA commença sa carrière ouest-africaine comme un petit commerçant vendant diverses marchandises, dont des esclaves et des armes.

 Il s’installa d’abord à Aného vers 1788 et y fonda le quartier Ajuda qui deviendra plus tard l’actuel quartier d’Adjido.

 Après une querelle au sujet d’une dette que lui devait le roi du Danhomè Adandozan, Da SOUZA fut emprisonné à Abomey, la capitale du Danhomè.

(augustino de souza)

(augustino de souza)

Lire la suite »





Le Fespaco contre vents et marrées.

26 02 2009
(le fespaco dans l'un de ses décors)

(le fespaco dans l'un de ses décors)

Du 28 février au 07 mars l’Afrique va vibrer au rythme du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

Créé en 1969, le Fespaco, chaque deux ans, tient le pari de réunir réalisateurs, comédiens et tous les mordus du 7ème art africain autour d’un thème. Au centre du festival ce 2009, « Cinéma Africain, Tourisme et Patrimoines Culturel ». Le jury aura donc fort à faire pour départager les 129 films en compétions. Cette année le Fespaco rend hommage au cinéaste sénégalais Sembene Ousmane, l’un des artisans de ce prestigieux rendez-vous. Lire la suite »





LES GRANDS DISPARUS DE 2008

18 12 2008

§  Miriam Makeba ; chanteuse sud africaine naturalisée guinéenne s’en est allée a l’âge de 76 ans des suites d’un malaise.

Lire la suite »