Togo, la CEDEAO roule pour la dictature.

23 12 2018

Pour ceux qui continuent de rêver,
Pour ceux qui croient que la CEDEAO n’est pas corrompue, sachez que leurs observateurs pour les frauduleuses élections législatives du 20 décembre 2018 vont atterrir tour à l’heure à 11h05 à l’aéroport de Lomé.

La C14 a bien perdu son temps en allant au Ghana ce dimanche.

La CEDEAO est à récuser dans la résolution de la crise togolaise . Elle est disqualifiée et n’a aucune crédibilité pour s’inviter dans le dossier togolais.

Les togolais doivent compter sur eux même.

La C14 doit arrêter d’accorder de l’importance à ces institutions qui ont prit le parti de la dictature.

Le togo en marche vers l’irreversible et l’inéluctable alternance.





Ici c’est Togo.

23 12 2018

Un royaume qui n’est en guerre avec aucun autre pays voisin mais la junte au pouvoir qui se croit invincible pense pouvoir tuer les 7 millions d’âmes qui ont ce pays en partage.

Intimidation ça s’appelle.
Panique dans les rangs des supposés invincibles. Un géant aux pieds d’argile.

Les togolais sont les mains vides depuis toujours et réclament dignité et liberté. C’est le crime pour lequel les dieux du Togo sont prêts à anéantir tout et même tuer des enfants.
Même si la junte est armée jusqu’aux dents, le Togo en marche vers l’irréversible et l’inéluctable alternance.





Togo, de la nécessité pour la coalition de l’opposition de tenir à l’essentiel. Non à un 4em mandat de Faure Gnassingbé.

20 11 2018

Les faits

Tout est parti du 19 août et de son initiateur. Tikpi Atchadam.  Il a réussi le pari d’organiser des manifestations de rues dans plusieurs régions du pays et de la diaspora  de façon simultanée.

Le peuple en lutte depuis des décennies reprend un nouveau souffle grâce à son parti le  PNP, le Parti National Panafricain qui lance un cri de ralliement pour un rassemblement autour de deux objectifs principaux.

Le retour à la constitution de 1992  avec comme conséquence le retrait de monsieur Faure Gnassingbé du pouvoir et le vote de la diaspora.

Ces mots d’ordre ont vu – des centaines de milliers de togolais dans les rues de Lomé. La crise s’accentue. Quatorze partis de l’opposition se coalisent afin de  mutualiser les forces pour une unicité d’actions dans l’atteinte des objectifs fixés.

Le rapport de force est bénéfique à l’opposition, le régime cinquantenaire est de nouveau ébranlé et appelle la CEDEAO à la rescousse.

Les erreurs de la coalition, elles sont congénitales à l’opposition togolaise depuis au moins  vingt-cinq années. Lire le reste de cette entrée »





Grande manifestation de la Coalition de l’opposition, une marée humaine dans les rues de Lomé.

20 11 2018

Presque une année de suspension des manifestations de rues par la coalition des 14 partis de l’opposition depuis que la CEDEAO est intervenue dans l’épineuse  crise togolaise du fait de la confiscation du pouvoir par une seule famille durant plus de cinq décennies.

Une année qui n’a pas altéré la détermination du peuple en lutte pour l’alternance au sommet de l’Etat. Ils étaient  des milliers de togolais a déferlé dans les rues de Lomé pour dénoncer l’insupportable accointance entre la CEDEAO et le parti cinquantenaire au pouvoir  ainsi que le soutien de la communauté internationale par le biais de leur ambassadeur respectif au régime togolais. Des affiches et pancartes le démontrent à suffisance.

 

Cette mobilisation des grands jours dénote de la détermination du peuple en lutte à aller jusqu’au bout de sa quête de liberté et de dignité. Lire le reste de cette entrée »





Le peuple en lutte pour l’alternance au Togo ne doit compter sur aucune communauté internationale.

12 11 2018

Le message sera pareil pour le Togo si la pression n´est pas maintenue sur la monarchie. Ceux qui font confiance à cette CEDEAO corrompue et à la solde de Gnassingbe 2 et ce qu’on appelle communauté internationale vont déchanter.
https://www.dw.com/…/il-ne-faut-pas-tout-atten…/av-46225219…

Brian Neubert, porte-parole du secrétaire d’État américain aux Affaires africaines, les Etats unis n’ont pas à s’ingérer dans les affaires politiques.





La société Qnet primée au Ghana.

12 11 2018

Qnet,  société de vente directe de près d’une centaine de gammes de produits alliant notamment bien être et santé  et basée en Malaisie  avec des antennes dans le monde et en Afrique subsaharienne,  reçoit le prix d’Excellence CSR e- COMMERCE  de l’année au Ghana.

Cette cérémonie de distinction est organisée par Ghacea, la plus grande plateforme du Ghana qui valorise à leur juste valeur les marques, leurs activités, leurs projets et qui impactent socialement la vie des communautés, vient de sacrer Qnet comme une entreprise d’Excellence  apportant  un changement positif et multiformes dans la vie des communautés et des individus.

Pour Monsieur Biram Fall, Directeur  Régional Qnet Afrique Sub Saharienne, « Qnet s’engage aux côtés des communautés. C’est la raison pour laquelle nous avons investi énormément dans des projets durables à responsabilité sociale des entreprises dans différentes régions de l’Afrique ».

Pour rappel, En 2017, Qnet Ghana a fourni 50 lecteurs électroniques Kindle en plus d’une centaine de livres culturels pour les étudiants de Nima à accra. Ce projet est mené en partenariat Worldreader, une organisation mondiale à but non lucratif.

 

Qnet a pour leitmotiv d’inciter l’humain à s’élever pour aider l’humanité car  l’individu doit d’abord s’élever  pour pouvoir aider son semblable.

Par ailleurs, Qnet est actif dans le domaine sportif au plan mondial avec des partenariats, notamment  avec  le Manchester city Football Club et le Manchester City Women’s, ainsi que  Confédération  Africaine de Football          ( CAF) et bien d’autres. Lire le reste de cette entrée »





Togo, Folly Satchivi, écroué à la prison, entame une grève de la faim.

12 11 2018

Dans une lettre ouverte au Chef de l’Etat togolais, la seconde de l’étudiant Folly Satchivi à Faure Gnassingbé en trois mois de détention.

 

Le président du mouvement « En Aucun Cas » Folly Satchivi dit prendre acte du silence et du refus catégorique du chef de l’Etat togolais de libérer les détenus politiques et d’opinion et annonce l’entame d’une grève de la faim ce 12 novembre 2018 pour trois jours avec possibilité de la reconduire si Faure Gnassingbé ne procède à la libération immédiate de tous les détenus. Lire le reste de cette entrée »