Togo, les députés révoqués se retrouvent avec 20 millions de francs CFA sur leur compte.

23 01 2014

Les togolais se rappellent sans doute du honteux dossier des députés ANC exclus de l’assemblée nationale par un tour de passe-passe dont l’auteur n’est autre que Gilchrist Olympio de connivence avec le prince national avec qui il est en noces parfaites depuis 2010. Faure Gnassingbé ne pouvait rien refuser à l’autre fils de la nation  dès qu’il s’agit d’anéantir le parti orange, un adversaire politique  qui en ce temps lui donnait de l’insomnie.

Le scénario a été trouvé, brandir des lettres de démission pré signées par les pressentis élus. Des lettres qui étaient sensées en réalité dissuader  à la transhumance politique. Le parti au pouvoir étant expert dans l’art de la corruption avec un don inégalé de  faire ravaler à ceux qui prétendaient s’opposer à lui  leur conviction par des mallettes à frics. Les exemples de manquent pas.

Argument quoique valable mais nul et de nul effet quant on sait que la constitution togolaise même dans sa version bien toilettée par le régime dynastique stipule en son article 52 que le mandat impératif est nul. Lire le reste de cette entrée »