Le Secrétaire Général adjoint de l’ONU demande la libération de Karim Wade et la réparation du préjudice subi.

7 06 2015
Adama DIENG

Adama DIENG

L’avis du groupe de travail des Nations Unies s’impose au Sénégal. Il s’agit de la libération de Karim Wade, tout en réparant le préjudice commis par son emprisonnement qu’il juge arbitraire. Ainsi, par la voix de son Secrétaire Général Adjoint Les NU, sont d’avis que le Sénégal est dans l’obligation de respecter l’avis du groupe de travail qui s’impose à lui.
Adama DIENG Secrétaire Général Adjoint des NU chargé de la prévention des Génocides et Conseiller Spécial de Bann Ki MOON a soutenu ce samedi que cet avis s’impose à l’Etat du Sénégal, qui a l’obligation de l’appliquer. Tout en rappelant la légalité du groupe de travail, « Le gouvernement a raison, le groupe de travail sur la détention arbitraire n’est pas un organe judiciaire, cependant c’est organe qui a son importance, elle a été créée il y a plusieurs décennies je fais partie de ceux qui avaient fait la promotion de sa création. Il y avait énormément de cas de détention arbitraire à travers le monde ». Selon lui, Dans l’affaire Karim Wade il y a eu des recours autour de la question de la détention arbitraire, la cours de justice de la CDEAO s’en était saisit et aussi le groupe de travail sur la détention arbitraire qui est arrivé à une conclusion qui a pu paraître une ingérence dans les affaires judiciaires. Lire le reste de cette entrée »

Publicités