Affaire Kpatcha gnassingbé vu d’ailleurs.

27 04 2009

Une bataille, semblable à celle des cochons d’un même enclos autour de l’auge se livre sous nos yeux. Elle n’a pas commencé dans la nuit du 12 avril, nuit de l’attaque du domicile de Kpatcha Gnassingbé par les forces fidèles à Faure Gnassingbé. Non contents de nous voir y assister en témoins consternés, attristés et impuissants, on veut nous faire croire que nous y sommes impliqués, que le peuple togolais y est impliqué.

(kpatcha gnassingbé)

(kpatcha gnassingbé)

Dans ce règlement de compte entre cochons d’une même porcherie, on veut instrumentaliser la Constitution togolaise, tout comme les hommes que ces mêmes adversaires d’aujourd’hui autour de l’auge ont mis en place au sein des institutions censées être celles de la République.

Lire la suite »





Affaire Kpatcha Gnassingbé, la chasse aux sorcières continue.

24 04 2009

 

(kpatcha gnassingbé)

(kpatcha gnassingbé)

 

Cette histoire de tentative à la sureté de l’état est ce une raison suffisante pour ne pas communiquer, ne pas informer la population par rapport à l’évolution de la situation ?

 

 

 

 

 

Après ce mini discours bourré de contradiction de Faure Gnassingbé, ce serment de fidélité chanté par certains éléments des forces armées togolaises comme pour dire que tout va bien au Togo comme dans le meilleur des mondes, cette visite guidée de certaines organisations de défense des droits de l’homme comme pour calmer les populations,  ce conseil des ministres qui soutien le fils du père, ce bureau de l’assemblée aux couleurs du RPT qui prend fait et cause pour le fils du père au grand dam des autres députés, cette conférence de presse du bureau politique du RPT qui a pris l’allure d’un meeting avec les militants du parti au pouvoir comme pour dire à la presse que le fils du père est toujours président de la république à la vie à la mort,plus rien.

Aucune information ne circule, mais le constat est là. Les arrestations se poursuivent et rien n’est dit à l’opinion quant à cette vague d’arrestation ce qui crée un véritable climat de suspicion et de terreur. Certains doivent se demander à qui le tour ?

  Lire la suite »