La réaction gauche des autorités togolaises dans l’affaire de l’officier français Letondot et du journaliste togolais Didier Ledoux.

23 08 2010

(gal ayéva)

Une semaine après ce que nous appelons dans la presse l’incident Letondot Romuald Didier Ledoux, les autorités du Togo  ont enfin brisé le silence mais de la manière la plus gauche qui soit, ce qui a fait dire au confère directeur de publication du quotidien liberté que le ministère de la défense « a raté une bonne occasion de se taire ».

En effet quand on a rien d’intéressant à dire vaut mmieux la boucler. Nous autres togolais ne sommes pas étonnés, nous en avons l’habitude et c’est une attitude symptomatique de ce que les forces de l’ordre ont vis à vis des civils qu’ils sont sensés  protéger. Surtout que ces forces de l’ordre sont entretenues, par l’argent du contribuable togolais. Lire le reste de cette entrée »