Gilbert Bawara contredit par les images des forces de défense dans les rues de Lomé le 21 novembre 2014 aux côtés des manifestants de l’opposition.

26 11 2014
G.Bawara

G.Bawara

La marche du 21 novembre du Combat pour une Alternance Politique en 2015 qui a connu une grande affluence est violemment réprimée par les forces de l’ordre et de sécurité. De plus, le pouvoir dans sa stratégie de semer la terreur dans les esprits pour empêcher les populations à sortir massivement a déversé les forces de défense dans les rues de la capitale bien armées alors que les militaires n’ont aucune prérogative dans le cadre du maintien d’ordre. Après avoir nié le doigt dans le feu que les forces de défense n’étaient pas aux côtés des manifestants vendredi nuit dans l’émission au ‘’cœur de la nation’’ sur la Télévision Togolaise, monsieur le ministre de l’administration territoriale, Gilbert Bawara ravale ses propos pour soutenir sur antennes de nana Fm dans l’émission ‘’le 12-13’’ que les forces de défense sont déployées parce qu’il y a risque d’attentats.

Le ministre Bawara est connu pour ses excès de langage, c’est le même qui a traité les togolais il y a deux ans de badauds. Il est resté le même en maniant contre-vérités et énormités à la suite de la manifestation du cap 2015. Marche qu’il a voulu interdire systématiquement sous le fallacieux prétexte qu’elle ne peut chuter au palais des congrès, siège du parlement alors que c’est le même gouvernement qui refusait à l’opposition d’autres points de chutes en lui  proposant plutôt l’esplanade du palais des congrès. Lire le reste de cette entrée »