Togo, une victime de RéDéMaRe exprime son désarroi.

12 07 2010

rencontré ce dimanche de finale de la coupe du monde, monsieur A.T semble complètement abattu par cette décision du gouvernement de suspendre les activités  du Réseau pour le Développement de la Masse sans
Ressources (RéDéMaRe) et toutes les structures analogues. raison invoquée la société opère sans agrément du ministère de l’économie et des finances mais a un récépissé du ministère du commerce dans le domaine de l’import export. pour cette victime, l’état devrait opter pour le dialogue plutôt que d’user de la force en fermant la structure et en gelant les comptes de cette dernière.

« si c’était à refaire, je le referai car l’état à failli. au togo, on s’attaque trop aux conséquences sans se demander ce qui amène les gens a investir dans ces sociétés. a t-il pesté. »

Monsieur vous faites partie de ce qu’on peut appeler les victimes de RéDéMaRe, comment et pourquoi vous avez adhéré à cette société et à quelle échelle ?

RéDéMaRe est une société en quelque sorte de micro finance dont j’ai appris l’existence de la part de mes connaissances. J’ai adhéré à hauteur de 470000 FCFA pour arrondir la fin du mois étant donné que le revenu du commun des togolais ne lui permet pas de joindre les deux bouts.

En réalité la société présente plusieurs produits, donc 470000 c’est pour le loyer, il y a possibilité de couvrir son loyer mensuel.

Les 470000 sont en deux volets, 420000 pour la souscription proprement dite et 50000 pour l’adhésion dans la société. Avec ce montant j’ai un frais de loyer de 75000 tous les mois.

Et cela a été effectif jusqu’à maintenant ?

Jusqu’à présent il n’y a aucun problème, il y a 03 mois que je suis membre et je suis rentré en possession de mes trois mensualités.

Est-ce que vous êtes censé avoir ces mensualités à l’infini ? Lire le reste de cette entrée »