Assassinats de deux jeunes à Dapaong au nord-Togo, le gouvernement dit mettre en place commission d’enquête. Encore du bluff

24 04 2013

arton3347L’annonce de la mise en place d’une commission mixte Police-Gendarmerie pour faire la lumière sur les circonstances du décès de l’élève Sinandaré Gouyano Anselme a été faite ce mardi  à Lomé par le ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehane, qui jure par tous les dieux que l’auteur du tir mortel sera traduit en justice. Ce qui serait une première, si tel venait à être le cas car l’une des méthodes de gouvernance de ce régime de père en fils qui totalise bientôt cinquante (50) ans de règne, c’est bien évidemment l’impunité.

Depuis l’assassinat du Premier Président démocratiquement élu du Togo, Sylvanus Olympio par le sergent Chef Gnassingbé Eyadema qui a d’ailleurs revendiqué sa mort dans le temps avant de ravaler sa langue, l’impunité est devenue une seconde nature de ce régime militaro fasciste où ses apparatchiks peuvent tuer les togolais sans avoir  à s’inquiéter de qui que ce soit, de quoi que ce soit et devant n’importe quelque juridiction que ce soit. Lire le reste de cette entrée »