Le CST condamne l’attitude bestiale des miliciens de Faure Gnassingbé.

17 09 2012

Le samedi 15 septembre 2012, aux environs de 8 heures, plusieurs centaines de manifestants se rendaient au carrefour du boulevard de la Kara et de l’église baptiste au quartier Doumasséssé, point de départ de la marche hebdomadaire du FRAC, appuyée par le Collectif «SAUVONS LE TOGO». Selon plusieurs témoins, depuis 6 heures du matin, des miliciens à la solde du pouvoir en place ont été convoyés par une vingtaine de mini-bus et taxis. Ils avaient déjà  pris position au carrefour, armés de cordelettes, de gourdins cloutés, de couteaux, de machettes, de haches, de pioches, sans être inquiétés par le détachement de la police et de la gendarmerie arrivé sur les lieux peu avant 7 heures.

 

A peine les manifestants s’étaient rassemblés, qu’un véhicule Mitsubishi de couleur grise immatriculé TG 1976 AM s’est arrêté devant l’église baptiste. Six miliciens en sont sortis et ont violemment molesté une jeune femme membre du service d’ordre du FRAC. Se portant à son secours, ses collègues du service de maintien d’ordre ont été rapidement encerclés par plus d’une centaine de miliciens se trouvant aux environs, armes blanches en mains. Les forces de l’ordre déployées sur les lieux se sont timidement interposées pour extirper certains responsables du FRAC qui étaient menacés de mort par les miliciens. Lire le reste de cette entrée »